Archives d'Outre-mer – 1998 : retour sur le processus de l’Accord de Nouméa pour la Nouvelle-Calédonie

archives d'outre-mer
NC archives
Une délégation calédonienne à Paris en 1998. ©DR
Les week-ends, La1ere.fr vous propose un voyage dans le temps et l’histoire avec ses archives. En mai 1998, l'Accord de Nouméa prévoyait la tenue d'un référendum d'autodétermination en Nouvelle-Calédonie. 
Le Comité des signataires de l'Accord de Nouméa est parvenu jeudi soir à un accord politique sur le référendum d'autodétermination en Nouvelle-Calédonie, programmé au plus tard en novembre 2018, devant mettre en principe un terme au processus de décolonisation progressif en cours dans l'archipel, français depuis 1853. La date précise n'a pas encore été arrêtée. Les différentes parties ont notamment trouvé un consensus sur l'inscription d'office de quelque 11.000 personnes supplémentaires sur la liste électorale spéciale pour la consultation.

Violences des années 1980

Les violences des années 1980 en Nouvelle-Calédonie entre les communautés Kanak et d'origine européenne, qui avaient culminé le 5 mai 1988 avec l'assaut de la grotte d'Ouvéa - 19 indépendantistes Kanak et deux militaires français avaient été tués -, s'étaient conclues par les Accords de Matignon du 26 juin 1988. Dix ans plus tard, l'Accord de Nouméa prévoyait la tenue du référendum d'autodétermination. En cas de réponse négative à l'indépendance, deux autres scrutins référendaires sont envisagés par la loi.

>>> REGARDEZ : Retour sur le processus de l'Accord de Nouméa pour la Nouvelle-Calédonie (RFO Paris, avril 1998)
©la1ere

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live