Arrêté de catastrophe naturelle après Maria : "la liste des communes va être révisée", annonce le ministre de l'Intérieur

politique
Gérard Collomb
©JULIEN MATTIA / NURPHOTO
Interrogé par les députées de Guadeloupe sur l'arrêté de catastrophe naturelle pris après le passage de l'ouragan Maria aux Antilles, et face à la colère d'élus et d'habitants, le ministre de l'Intérieur, Gérard Collomb, annonce mardi à l'Assemblée que "la liste des communes va être révisée".
"La liste des communes va être révisée", annonce ce mardi 26 septembre, Gérard Collomb devant l'Assemblée Nationale. Interrogé tour à tour par les députées de Guadeloupe, Justine Bénin, puis Hélène Vainqueur-Christophe, le ministre de l'Intérieur est revenu sur l'arrêté de catastrophe naturelle pris au lendemain du passage de l'ouragan Maria aux Antilles.


"Le gouvernent fera l'effort nécessaire pour classer l'ensemble des communes qui ont eu des dommages et qui ont souffert", a ajouté Gérard Collomb après l'intervention de la députée guadeloupéenne, Hélène Vainqueur-Christophe.


Une liste révisée

Suite au passage de Maria, l'arrêté pris le 24 septembre dernier reconnaissait l'état de catastrophe naturelle en raison de vents cycloniques, uniquement pour les communes de Terre-de-Haut et Terre-de-bas, deux îles de l'archipel des Saintes. Hors d'autres communes de Guadeloupe ont aussi été touchées par ces vents, qui ont provoqué d'importants dégâts.
 
Le ministre de l'Intérieur a rappelé que cet arrêté avait été pris "suite à une réunion d'urgence" et selon "une procédure accélérée". "Nous avons bien compris votre question, et en fonction de ce que nous avons constaté, nous allons aller plus loin dans le détail pour aboutir à une estimation précise de ce que les effets venturis ont pu réaliser et la liste des communes va être révisée", a répondu le ministre à la députée, Justine Bénin.
 
"Les Outre-mer ne quémandent pas, elles sont fières, mais souffrent et demandent à que la solidarité nationale s'exprime en acte", a également déclaré la députée de Guadeloupe, Hélène Vainqueur-Christophe, lors de sa question au ministre de l'Intérieur.

 

Un nouvel arrêté

Auditionnée un peu plus tôt, ce mardi 26 septembre, par la Délégation aux Outre-mer de l'Assemblée nationale, Annick Girardin, la ministre des Outre-mer, avait déjà laissé entendre qu'un nouvel arrêté pourrait être publié prochainement.

Chaque localité n'a pas été touchée de la même manière, cela ne veut pas dire que cet arrêté est le dernier, nous avons maintenant de nouveaux examens en cours, des communes n'ayant pas été reconnues dans un premier temps en Martinique pourraient l'être, (…) de nouvelles communes en Guadeloupe également. (…) Il faudra étudier l'ensemble de ces dossiers et nous reviendrons avec un nouvel arrêté si nécessaire.

- Annick Girardin, ministre des Outre-mer