publicité

Attentat à l'aéroport de Bruxelles: la police diffuse des images des suspects captées par la vidéo-surveillance

Une image montrant des auteurs présumés des attentats commis mardi matin à l'aéroport de Bruxelles, captée par la vidéo-surveillance, a été diffusée par les autorités belges, a indiqué à l'AFP la police fédérale.

Une image montrant des auteurs présumés des attentats commis ce mardi matin à l'aéroport de Bruxelles, captée par la vidéo-surveillance © BELGIAN FEDERAL POLICE / AFP
© BELGIAN FEDERAL POLICE / AFP Une image montrant des auteurs présumés des attentats commis ce mardi matin à l'aéroport de Bruxelles, captée par la vidéo-surveillance
  • La1ere avec AFP
  • Publié le , mis à jour le
"C'est bien une photo des suspects et elle peut être utilisée", a indiqué le service de presse de la police fédérale. L'image avait d'abord fuité dans les médias. En raison de sa large diffusion, la police a reconnu qu'il s'agissait d'un élément matériel de l'enquête. "Le but n'était pas de la diffuser de cette façon là, elle devait servir en interne", a-t-on précisé de même source.

Trois hommes poussant des chariots à bagages, sur laquelle on devine des valises noires, sont visibles sur cette photo prise dans un hall de l'aéroport, apparemment dans la zone d'enregistrement des passagers. Deux d'entre eux portent des pulls noirs sur un pantalon beige. Le troisième homme porte une veste claire et dissimule ses yeux sous un chapeau noir, arborant une barbe finement taillée. 
 

 

La police recherche "activement" un troisième suspect

"Trois bombes avaient été introduites" mardi matin dans l'aéroport de Bruxelles par les auteurs des attentats, mais l'une d'elles "n'a pas explosé", a annoncé le gouverneur de la province du Brabant Flamand, Lodewijk De Witte. Une équipe de déminage avait procédé en début d'après-midi à l'explosion d'un objet suspect dans le hall de départs, où au moins 14 personnes sont mortes dans deux explosions mardi matin. "C'est parce que trois bombes avaient été introduites dans le bâtiment dont une n'a pas explosé, la troisième", a expliqué Lodewijk De Witte lors d'un point de presse à l'aéroport, retransmis à la télévision.

Deux des bombes qui ont explosé mardi à l'aéroport de Bruxelles ont "probablement" été déclenchées par des kamikazes, et la police recherche "activement" un troisième suspect, a indiqué mardi soir le parquet fédéral belge. "Diverses perquisitions sont en cours à plusieurs endroits du pays, plusieurs témoins sont également entendus", a précisé le procureur Frédéric Van Leeuw lors d'une conférence de presse.
 

Le groupe État islamique responsable des attentats de Bruxelles (agence liée à l'EI)

Le groupe jihadiste État islamique (EI), qui contrôle une partie de la Syrie et de l'Irak, est responsable des attentats meurtriers qui ont fait une trentaine de morts mardi à Bruxelles, a indiqué une agence en ligne liée au groupe. "Des combattants de l'État islamique ont mené une série d'attentats à l'aide de ceintures et d'engins explosifs mardi, prenant pour cible un aéroport et une station de métro dans le centre de la capitale belge Bruxelles, un pays participant à la coalition internationale contre l'État islamique", a affirmé l'agence de presse Aamaq.

"Les combattants de l'Etat islamique ont ouvert le feu à l'intérieur de l'aéroport de Zaventem, avant que plusieurs d'entre eux ne déclenchent leurs ceintures explosives tandis qu'un (...) martyr faisait détoner sa ceinture explosive dans la station métro de Maelbeek", ajoute Aamaq qui a publié l'information en arabe et en anglais. L'EI n'a pas encore revendiqué officiellement ces attentats, qui ont fait au moins 34 morts et plus de 200 blessés.

 

 
 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play

Votre avis nous intéresse !

Nous aimerions savoir ce que vous pensez de notre site.
Cela ne vous prendra que quelques minutes.

Je participe à l'enquête