Attentats de janvier 2015 : Christophe Raumel, le seul accusé à comparaître libre devant la cour d'assises

justice
procès attentats 2015
©Benoit PEYRUCQ / AFP
Au procès des attentats de janvier 2015, 14 accusés sont jugés pour avoir apporté un soutien aux frères Kouachi et à Amédy Coulibaly. Parmi eux, un accusé comparaissait libre ce vendredi : Christophe Raumel, d'origine martiniquaise.
vendredi 4 septembre, la cour d'assises a entendu Christophe Raumel. L'homme, d'origine martiniquaise par sa mère, est le seul accusé à comparaître libre. La qualification terroriste a été abandonnée à son encontre : il a comparu libre pour "association de malfaiteurs" simple. Il encourt dix ans de prison. Les explications de Karine Zabulon :


Deux jours pour examiner les profils des accusés

Ils sont 14 accusés à être jugés pour avoir apporté un soutien aux frères Kouachi et à Amédy Coulibaly dans la préparation des attentats perpétrées à Charlie Hebdo, à Montrouge où Clarissa Jean-Philippe a été abattue, et contre l'Hyper Cacher. Jeudi et vendredi, la Cour d'assises se consacrait à l'examen des personnalités de chacun des accusés.
 


Ami d'un des premiers suspects

Christophe Raumel est l'ami de Willy Prévost, l'un des premiers suspects interpellés dans ce dossier, après la découverte de son ADN dans la Renault utilisée par Coulibaly pour se rendre à l'Hyper Cacher. Il a aussi reconnu avoir enlevé le traqueur GPS de la moto de l'attaque de Montrouge. Avec Christophe Raumel, il a également acheté pour Coulibaly trois gilets tactiques, deux couteaux et un taser. 

Les deux prochaines semaines seront consacrées aux témoignages des 200 parties civiles. La mort de Clarissa Jean-Philippe, policière municipale  martiniquaise abattue à Montrouge par Amedy Coulibaly, sera abordée le 17 septembre prochain.

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live