outre-mer
territoire

Au Vatican, un synode autour de l'Amazonie

religion
Pape François vatican Amazonie
Le Pape François, aux côtés de représentants de communautés de l'Amazonie, le 17 octobre 2019 au Vatican. ©VATICAN MEDIA / AFP
Le Pape François a réuni autour de lui 200 évêques, religieuses et agents pastoraux à Rome, ainsi qu'une cinquantaine d'Amérindiens. Objectif : réfléchir au rôle de l'Eglise dans la préservation de l'Amazonie, poumon de la planète.
L’Amazonie de nouveau sous les deux de l’actualité, mais cette fois-ci pas pour sa forêt qui brûle, même si la protection de l’environnement et les peuples amérindiens seront au cœur des discussions. Le Pape François a lancé à Rome un synode spécial sur ce territoire immense qui connecte neuf pays, dont la Guyane Française.
 
Une réunion qui touche à sa fin, après près de trois semaines de travail à Rome. Autour du Pape, quelques 200 évêques, religieuses, agents pastoraux accompagnés d’une cinquantaine d’Amérindiens qui s’apprêtent à adopter un document de travail pour soutenir les peuples délaissés d’Amazonie. Mais derrière ce synode spécial qui touche à sa fin et auquel participe une délégation de la Guyane, le Pape François espère aussi bousculer l’ensemble de l’Église catholique à travers le monde.
 
Mgr Laffont Vatican
Mgr Laffont, évêque de Cayenne (droite), sur la place Saint-Pierre au Vatican. ©J.-M. Mazerolle

C’est d'ailleurs la question que se posent des fidèles aux pieds de la Basilique Saint-Pierre de Rome mais surtout les habitants de ce territoire immense : que va-t-il ressortir de ce synode spécial ? Mais au delà des questions environnementales et de la défense des peuples amérindiens, la manière de procéder du Pape, inédite, n'a pas été bien perçue, notamment par la frange la plus traditionnelle de l’Église, explique Mgr Emmanuel Lafont, évêque de Cayenne :
 

On a même été jusqu'à dire que c'est le carnaval de Rio qui arrivait à Rome et c'est quand même grave. La présence des Amérindiens avec leurs coutumes, leurs culture, leur joie de vivre, leur attirail, les plumes dont ils se parent, n'a pas été vécue par tout le monde comme quelque chose de beau. Mais nous nous battrons pour que ça le devienne.
- Emmanuel Lafont, évêque de Cayenne


Le Pape François a l'intention de bousculer tout le logiciel du Vatican centré à Rome, avec ce synode spécial : décentrer les pouvoirs de décision de l’Église romaine vers ce qu’il appelle les périphéries, ces lieux où vivent les plus pauvres de la planète, ceux dont il veut s’occuper en priorité. 

Début de réponse ce dimanche 27 octobre lors de la messe de clôture de ce séminaire de travail durant laquelle le Pape François devrait commencer à dévoiler le texte final et les recommandations des 250 participants à ce synode pour soutenir et accompagner les peuples d’Amazonie.

Regardez le reportage de Jean-Michel Mazerolle, Emmanuel Morel et Serge Parsekian à Rome :
©la1ere
Publicité