Aux Mondiaux de Budapest, la nageuse guyanaise Analia Pigrée bat le record de France du 50 m dos

natation
Analia Pigrée
La nageuse guyanaise Analia Pigrée aux Mondiaux de Budapest le 19 juin 2022. ©KEMPINAIRE STEPHANE / KMSP
En plus d'améliorer son propre temps, Analia Pigrée a battu le record de France du 50 m en 27.29 lors des demi-finales des Mondiaux de Budapest. Une course prometteuse pour la jeune guyanaise de 20 ans, qualifiée pour la finale.

Presque sans forcer, Analia Pigrée est arrivée sur le podium de la demi-finale du 50 m dos aux Mondiaux de Budapest ce mardi 21 juin. Avec, donc, une qualification d'office pour la finale, mais surtout un nouveau record de France, réalisant la course en 27.29. Elle était déjà détentrice du meilleur temps au niveau national depuis le 18 juin 2021, lorsque aux Championnats de France, elle a battu deux fois d'affilée les records détenus jusque-là par Beryl Gastaldello.

Analia Pigrée est arrivée à la deuxième place ex aequo avec l'américaine Regan Smith, toutes les deux derrière la Canadienne Kylie Masse. 

"Je ne voulais pas me cacher derrière un buisson, je me suis dit qu'il fallait le faire alors je l'ai fait et je bats en même temps le record de France", a-t-elle confié en riant à la sortie du bassin. Celle qui visait "le top 8" se retrouve donc dans le top 3 et se qualifie pour la finale. Un rendez-vous qu'elle appréhende avec sérénité... et avec appétit : "Il y a des possibilités pour la finale, mes adversaires sont très fortes mais je vais tout faire pour !"

La première place pour Maxime Grousset

Dans les bassins de la Duna Arena de Budapest, Maxime Grousset s'est lui aussi qualifié sans encombre pour la finale du 100 m. Le Calédonien est arrivé premier de sa série en demi-finale et a pris la deuxième place de son groupe. 

Les finales du 50 m dos et du 100 m nage libre seront à suivre mercredi 22 juin sur France 4.