Bahbou Floro, le street artiste martiniquais qui pratique l'art du questionnement

street art
C’est avec son petit Neg gwo siwo que Bahbou Floro parcourt les rues de la Martinique pour rendre hommage au peuple antillais. Artiste pluridisciplinaire, plasticien, vidéaste, chanteur de Hip Hop, l’esprit de la street culture inspire tous ses travaux, que ce soit sur une fresque XXL où en studio.

Sébastien Floro alias Bahbou Floro est né à Fort-de-France il y a 28 ans. Issu d’une famille d’artistes, il baigne dans le milieu de la musique et de la création. Il adore dessiner dès son plus jeune âge. Collégien, il est irrésistiblement attiré par le street art. Sa passion grandit, à cette époque, il graffe tous les jours. Après l’obtention de son Bac Pro Art Graphique en 2013, il s’envole pour la Capitale et continue ses études en Arts Appliqués à l’ESAM Design. Puis il se forme au tatouage et retourne sur son île natale.

Transformer les stéréotypes coloniaux pour en faire une force

De son propre aveu, son art ne parle pas à tout le monde car il travaille sur des esthétiques dites racistes. Son personnage inspiré de la représentation du Neg gwo siwo et de l'esthétique de Tintin au Congo interpelle. Bahbou Floro a repensé ce personnage afin qu'il renvoie une image plus positive. Le poisson rouge en guise de bouche symbolise une voix qui ne porte pas assez et incite à la parole.

Un artiste controversé qui assume de déranger 

Bahbou Floro ne fait pas l'unanimité quand il pose ses œuvres dans la rue. Il reconnait qu'il y a parfois une mauvaise interprétation de son esthétique. Pour se faire entendre, il pousse toujours plus loin la provocation comme lorsqu'il repeint en noir une statue du Christ installé devant un hypermarché, le recouvrant d'un masque et d'un poisson rouge. Cette performance a suscité l'indignation. Pour justifier et expliquer sa démarche il a rencontré Monseigneur Macaire, l'archevêque de Saint-Pierre et Fort-de-France. 

Une fresque géante dans le quartier de Terres Sainville

Bahbou Floro s'est finalement imposé dans le paysage urbain grâce à des projets internationaux. Un festival canadien lui a même commandé une fresque pour habiller le quartier Terres Sainville autour du thème "Des hommes et la mer des Caraïbes". Il réalise cette immense fresque en une semaine. 

Un artiste pluridisciplinaire

C'est le frère de Sébastien qui lui fait découvrir très jeune le Hip-Hop. Pour le plaisir, il écrit des textes et les enregistre avec Thibault en studio, une autre manière pour lui d'exprimer ses idées et sa créativité. Mais son but reste le même : l'art doit donner matière à réfléchir. L'art vidéo lui permet de dénoncer sa vision des conditions de vie en Martinique.

Chasse urbaine aux "Siwo boy mask" 

Il n'hésite pas à mettre ses idées novatrices au service de l'île en participant à un grand projet culturel dans la ville de Fort-de-France. Pendant presque deux ans il a installé dans le paysage urbain des masques de Neg gwo siwo dotés d'un QR code qui donne une information sur la ville ou sur la Martinique. Cette chasse au trésor de masques peut se faire via une application permettant aux jeunes de se sensibiliser à la culture créole.

Bahbou Floro
L'artiste Bahbou Floro ©FTV/909productions.tv

Un film écrit et réalisé par Sarah Almosnino 

Production 909 PRODUCTIONS

Avec le soutien du Centre National du Cinéma et de l’Image Animée et la participation de France Télévisions 

Durée 13 min - Année 2022

Outre-mer Street art

Outre-mer street art est une web série qui vous propose de découvrir l'art urbain dans les Outre-mer. Un périple artistique avec cette nouvelle génération talentueuse.  Retrouvez tous les épisodes d'Outre-mer Street Art en cliquant ici.