Basket : la France qualifiée pour les quarts de finale de la Coupe du Monde

basket-ball
AFP_Iliana Rupert basket mondial 2022 Japon_20220926
Face au Japon, Iliana Rupert a été l'une des joueuses les plus efficaces de l'équipe de France, avec 15 points marqués et 12 rebonds. ©BRENDON THORNE / AFP
L'équipe de France féminine de basket s'est qualifiée pour les quarts de finale du Mondial de basket ce lundi à Sydney grâce à sa large victoire contre le Japon (67-53). "On prend un peu notre revanche", a reconnu la Martiniquaise Iliana Rupert, en référence aux JO de Tokyo où les Japonaises les avaient battues.

Les matches de poule ne sont pas encore terminés, mais déjà les Bleues ont décroché ce lundi à Sydney leur ticket pour les quarts de finale du Mondial, en battant largement le Japon (67-53).

"On a fait une bonne entame qui nous a rassurés, puis quand elles sont revenues on a gardé nos repères et notre plan de jeu, a analysé Jean-Aimé Toupane, le sélectionneur de l’équipe de France, à l’issue de la rencontre. C'est une bonne chose."

Avec 15 points inscrits et 12 rebonds, la Martiniquaise Iliana Rupert a été la seconde joueuse la plus efficace, juste derrière Gabby Williams (16 points). Elle a donc rapidement pris ses marques, une semaine après avoir été sacrée championne de WNBA – l’équivalent féminin de la NBA – avec Las Vegas.

"On prend un peu notre revanche"

Cette victoire a un goût particulier pour les Françaises car les Japonaises leur avaient barré la route de la finale olympique à Tokyo l’an dernier (87-71).

"Individuellement on prend un peu notre revanche, a déclaré Iliana Rupert lors du point presse après le match. C’est une équipe différente, un coach différent mais c'est dans un coin de la tête. Quand on est compétiteur on a envie de battre des gens qui nous ont battues, surtout dans des moments importants. Ça fait toujours plaisir…"

Eviter les Etats-Unis

Mais la Martiniquaise ne perd pas de vue le dernier match de poule à venir contre la Serbie ce mardi : "On s'est qualifiées mais on veut sécuriser la 1re ou la 2e place, c'est important pour le tirage, c'est l'objectif."

Un avis partagé par son entraîneur : "Il n'y a pas d'excès de confiance : on est qualifié mais on veut plus, et si on finit plus haut (1re ou 2e place de la poule) ça peut nous avantager au prochain tour."

Si la France arrive tête de série, elle sera en effet certaine d’éviter les Etats-Unis, grands favoris de la compétition. Les autres équipes qualifiées pour l’instant sont la Belgique, la Chine et le Canada.