Et si on lisait une bande dessinée !

livres
BD cases à domicile
de nombreux éditeurs et dessinateurs offrent lectures gratuites et coloriages ©Outre-mer la 1ère
Rester chez soi, en cette longue période de confinement, c’est aussi découvrir de nouveaux horizons grâce, entre autres, à la culture. Le neuvième art, la bande dessinée fait en ce moment son festival. Entre cases à lire et bulles d’humour, faîtes votre choix.
Nombreuses sont les initiatives qui depuis trois semaines se multiplient pour donner aux confinés que nous sommes, la possibilité de passer le temps : par exemple, des albums à lire gratuitement, des dessins d’actualité, des jeux et autres activités ludiques pour les bédéphiles et les autres… Bédéastes d’Outre-mer et du monde entier, s’unissent contre le coronavirus !

Dans l’Océan Indien, où la bande dessinée représente véritablement un filon d’excellence, plusieurs initiatives liées à ce contexte " coronaviral ". Les bédéphiles avertis et avides de découvrir de nouveaux talents peuvent se tourner vers la maison d’édition Des bulles dans l’océan qui propose en lecture libre, et donc gratuite, huit albums dont le tome 1 de la série Nogard illustré par le Réunionnais Afif Ben Hamida. C'est par ici.

A la Réunion, les dessinateurs et auteurs officiant au sein de l’excellent magazine de BD Le Cri du Margouillat livrent eux aussi leurs clins d’œil sur la situation qui, des réseaux sociaux aux planches de BD inspirent c’est le moins que l’on puisse dire. Témoin, le compte Facebook du magazine riche en parodies, caricatures et autres dessin d’actualité humoristiques. 
Le cri du Margouillat à l’heure du coronavirus : c'est par là.

Parmi les auteurs de BD, certains sont plus ou moins inspirés par cette période de confinement. Prenez par exemple, le dessinateur martiniquais Jack Exily qui a choisi pour sa part de publier sur son site quelques vignettes que lui inspire l’actualité. Des pensées " philosophiques ", nées de l’enfermement ou des critiques acerbes des situations parfois absurdes engendrées par le confinement. 
Vous verrez un exemple de Brèves de Soul par ici

Et dans la BD, c’est vraiment l’avantage : il y en a pour tous les âges. Ainsi le dessinateur de BD réunionnais, Li-An a remis au goût du jour, sur son site, une initiative qu’il avait déjà eue : le coloriage de ses planches affichées en noir et blanc, histoire d’occuper les grands et les bambins " séquestrés " comme il le dit avec humour, entendez obligés comme tous, d’être confinés ! Malheureusement, les dessins ne sont plus téléchargeables. L'offre était limitée dans le temps.

Le site du magazine Spirou propose également aux plus jeunes des dessins à colorier sur ordinateur. Parmi eux : des esquisses issues de la BD Zombillénium, dont l’adaptation en film d’animation avait été assurée par Pipangaï, maison de production de dessins animés installée à la Réunion. Les coloriages Zombillénium sont, ils sont issus du site 
Spirou.com, qui propose tous les jours des activités autour de la BD.

Pour découvrir un auteur made in Réunion qui malgré le coronavirus est en pleine préparation de ses prochains albums : 
Le dessinateur de BD guadeloupéen Roland Monpierre a commis pour l’occasion des dessins d’actualité liés à cette épidémie de coronavirus et travaille surtout à poursuivre l’élaboration de son album qui doit maintenant sortir dans le deuxième semestre 2020 chez Caraïbeditions, une adaptation du roman de Simone Schwartz-Bart, Ti-Jean l’Horizon. 

A suivre également


Les maisons d’édition se sont également mobilisées pour offrir à leurs lecteurs et peut-être à ceux qui connaissent mal la BD, des albums à lire sur les tablettes et ordinateurs. Une façon aussi en effet de se faire connaître. Quelques exemples :
Chez Dargaud (Boule et Bill, 50 Nuances de grecs, Pico Bogue…). A lire par ici

Le Lombard offre des BD en ligne (Leonard, Schtroumpfs, L'élève Ducobu, Ernest et Rebecca), diponibles par

Le site BDfugue propose gratuitement, tous les 2 jours pendant 30 jours, un album en lecture numérique disponible pendant 4 jours. Pour la lecture en ligne cliquez sur ce lien.

Et plusieurs auteurs prestigieux prennent leurs crayons pour agrémenter ce confinement et partager avec leurs lecteurs : 
  • Pénélope Bagieu (Culottées 1 et 2) rejoint d’autres dessinateurs pour nous faire passer le temps sur Twitter (attention compte privé il faut s'abonner à @penelopeb pour avoir 4 pages de coloriages.
  • Lewis Trondheim nous propose d’imaginer la dernière case d’un strip qu’il imagine également sur Twitter. 
  • Riad Sattouf (l’Arabe du Futur, les carnets d’Esther) raconte le confinement d’Esther sur Instagram. 
  • Sur Instagram, également Joan Sfar (le Chat du rabbin) propose un de ses albums à lire en ligne. 
Et puis à voir (et à imprimer !) cette heureuse initiative de la dessinatrice Elise Gravel pour expliquer simplement le coronavirus aux enfants, c'est par ici.