outre-mer
territoire

Biodiversité : Macron confirme la création d'une réserve naturelle nationale dans les îles Glorieuses

écologie
Macron Chamonix
Emmanuel Macron lors de son discours à Chamonix le 13 février 2020. ©LUDOVIC MARIN / AFP
Lors de son discours tenu ce jeudi 13 février à Chamonix, Emmanuel Macron précise la réserve naturelle nationale dans les îles Glorieuses sera créée en juin 2020. D'autres annonces concernent les territoires ultramarins, notamment la Polynésie française et la Guyane.
"2020 sera une année décisive pour la biodiversité" : c’est ce qu’a indiqué Emmanuel Macron lors de son discours de Chamonix annoncé comme le tournant vert de son quinquennat. Des annonces concernant les Outre-mer ont émaillé sa prise de parole. Le chef de l'Etat a rappelé que la France abritait 10 % de la biodoversité mondiale : les 3/4 se situent dans les territoires ultramarins.
 

# Les Îles Glorieuses et les Îles Australes 

D'ici juin, les Glorieuses seront classées réserve naturelle nationale. Celle des îles Australes sera étendue à l'archipel Crozet, à Saint-Paul et Amsterdam et aux îles Kerguelen.
Macron Glorieuses
Emmanuel Macron, premier président Français sur les îles éparses, entouré de scientifiques et de la préfète des TAAF
 
L'impératif de préservation de la biodiversité s'accompagne d'une nécessité d'"amélioration de notre présence scientifique", a indiqué Emmanuel Macron.
   

# La Polynésie française

Le président a évoqué l'aire marine de Tainui Atea et ses 5 millions de km² : elle pourrait devenir aire marine protégée "si la Polynésie le souhaite". Cela fait partie des points qui seront abordés en avril à Papeete au One summit Planet. Il y sera entre autres question de la préservation des coraux et de la lutte contre la pollution du Pacifique.

Emmanuel Macron en a profité pour saluer le travail fait dans ce sens en Polynésie française "par les élus et les peuples autochtones".
Tainui Atea
Tainui Atea pourrait devenir l'une des plus grandes aires marines gérées de la planète. ©Présidence de la Polynésie française
 

# La Guyane

Alors que "dores et déjà, un parc national de forêt a été créée à cheval entre la Champagne et la Bourgogne - c'est le plus grand d'Europe, sous deux ans, 250 000 hectares de forêt supplémentaires seront protégés en Guyane, mais aussi en France métropolitaine."

Le président est également revenu sur "l'arrêt du projet de la mine Montagne d'or en Guyane", "un projet emblématique" mais "ne répondant plus à nos défis, ni de mobilité, ni de préservation des espèces, ni d'équilibre de nos territoires qui sont ceux du 21ème siècle". Vous pouvez écouter ci-dessous ce qu'il en dit :