Brésil : record historique d'un enfant de onze ans en skateboard… grâce au confinement

sport
skate bresil
Le jeune Gui Khury, 11 ans, à l'entraînement ©Compte Facebook de Gui Khury
Un skateboarder de onze ans a réussi un 1080 (trois tours en l’air) sur une rampe verticale, battant un record qui date de 1999. Le confinement lié au coronavirus lui a laissé du temps pour s’entraîner et réussir. Et les ambitions du jeune prodige de Curitiba, au Brésil, ne s’arrêtent pas là…
En skateboard, la valeur n’attend pas le nombre des années.  A 11 ans, Gui Khury vient d’établir un record : un 1080 sur une rampe verticale : 1080 c’est trois fois 360 degrés. Il a donc effectué trois tours complets en l’air, avant d’atterrir sur la rampe. Le graal du skate.
 

« Je vais fêter ça »

Une vraie joie qu’a confiée à Reuters, le jeune prodige de Curitiba, au Brésil: « Je me suis juste dit : Oh mon Dieu, qu’est-ce qui vient de se passer ? OK je l’ai réussi. Maintenant je vais fêter ça. » Il l’a célébré en famille, à la maison, autour d’un plat de macaroni au fromage… Sans oublier, au passage, d’envoyer la vidéo de sa performance à de grands noms du skate, qui l’ont eux aussi partagée. 
 

Précédents records

Le précédent record datait de 1999. Un 900 (deux tours et demi) réalisé par Tony Hawk, la gloire de la discipline, à 31 ans. Depuis, seuls une douzaine de skaters avaient réussi le 900, dont Gui à l’âge huit ans ! En 2012, l’Américain Tom Schar a certes réalisé un 1080. Mais c’était sur une méga-rampe. Cela donne beaucoup plus d’élan, et donc plus de vitesse et de hauteur, pour effectuer les trois tours.
 
 

Un exploit grâce au confinement

Paradoxalement, l’exploit de Gui a pu être réalisé grâce au confinement lié au covid-19. Ses parents l’emmenaient avec eux chez sa grand-mère à qui ils apportaient de la nourriture. Dans le jardin de celle-ci, ils avaient installé un skatepark pour qu’il puisse s’entraîner. Une période bénéfique comme l’a expliqué son père Ricardo Khury Filho à Reuters :
 

Il avait une vie consacrée à l'école et il n'avait pas beaucoup de temps pour s'entraîner. Quand il rentrait de l'école, il était fatigué. Alors maintenant, il est plus à la maison, il mange mieux et il a plus de temps pour s'entraîner et peut se concentrer davantage à la formation, ce qui a aidé.

 
« Il a la possibilité de s'entraîner ici. S’il n'avait pas (le skatepark) à domicile, il serait coincé dans la maison comme tout le monde et incapable de faire du sport. Donc l'isolement l'a aidé à se concentrer.
»
 

Objectifs : rééditer l’exploit et les JO

Gui doit maintenant continuer à pratiquer le 1080 en vue de la compétition : "Si je réalisais (le 1080) lors d’un concours, un grand concours, je pourrais gagner, ou peut-être aller en finale." Il a maintenant deux grands objectifs : réaliser un 1260 (trois tours et demi donc) et aller à Tokyo : "Je voudrais participer aux Jeux Olympiques de toutes les manières possibles… Quoi qu'il en soit, ce serait incroyable." Là encore, paradoxalement, le coronavirus lui a rendu service. Le renvoi des JO de Tokyo à 2021 lui laisse un an pour se préparer…