publicité

Budget Outre-mer 2019 : Annick Girardin défend la réforme très critiquée de l'abattement fiscal

La ministre des Outre-mer, Annick Girardin, a vigoureusement défendu lundi la réforme de l'abattement fiscal dont bénéficient les personnes domiciliés dans les Outre-mer en présentant le projet de budget Outre-mer 2019, qualifié de "budget de transformation".

© Serge Massau
© Serge Massau
  • La1ere.fr avec AFP
  • Publié le , mis à jour le
Cette réforme est critiquée Outre-mer. L'abattement fiscal, créé en 1960, permettait aux contribuables en outre-mer de réduire leur impôt sur le revenu, selon les territoires, de 30% à 40% dans la limite de 5.100 euros à 6.700 euros. D'un coût total de 400 millions d'euros, cet avantage fiscal "n'est pas supprimé, c'est le plafond qui est modifié" et réduit à une limite comprise entre 2.300 euros et 3.900 euros, a assuré la ministre, précisant que 96% des foyers fiscaux ne sont pas impactés par la réforme.


"Cela demande des parlementaires courageux"

"La réforme ne passe pas" dans les territoires ultramarins, avait affirmé récemment le député LREM de Guadeloupe et président de la délégation des Outre-mer de l'Assemblée nationale Olivier Serva. "Des mesures courageuses, cela demande des parlementaires courageux", a répondu Annick Girardin, qui a répété à plusieurs reprises qu'elle "assumait". "C'est une mesure de solidarité", "de la justice sociale et du courage politique", a-t-elle insisté, précisant que 48.000 foyers fiscaux au total, parmi les plus aisés, verront ainsi une augmentation de leur impôt. Regardez les explications de la ministre (interview Serge Massau, Leïla Zellouma, France Ô/La1ere.fr) :

La ministre a également défendu la suppression de la TVA dite non perçue récupérable, une aide directe à l'investissement jugée "inefficiente", "qui se déclinera désormais en mesures budgétaires de soutien clair à l'économie", a-t-elle dit.
        

170 millions d'euros   

Ces deux mesures phares permettront de dégager 170 millions d'euros supplémentaires par an. Mais "100% des marges de manoeuvre dégagées par ces réformes sont restituées aux Outre-mer", a insisté la ministre. Cela passera notamment par une hausse du Fonds exceptionnel d'investissement, porté à 110 M d'euros, afin de "privilégier l'amélioration du quotidien des citoyens et des entrepreneurs ultra-marins" en construisant des routes, des équipements sportifs, "des réseaux d'eau qui fonctionnent", des crèches, "des quais pour nos bateaux de pêche ou de croisière", etc.
 

Une hausse, mais...

Le projet de budget 2019 est au final "en hausse de 20%" par rapport à l'année précédente et "s'établit à 2,5 milliards d'euros en autorisations d'engagement", a-t-elle expliqué, précisant toutefois qu'il y avait un élargissement du périmètre par rapport à 2018.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play