"C'est une belle reconnaissance de mon travail d'acteur" confie Luc Saint-Eloy, lauréat de deux Sotigui Awards

cinéma la guadeloupe
Luc Saint-Eloy
L'acteur ne s'attendait pas à être lauréat de deux Sotigui Awards, lors de la cérémonie samedi 13 novembre 2021 à Ouagadougou.
Le comédien guadeloupéen Luc Saint-Eloy a remporté le Sotigui du meilleur acteur de la diaspora et le Sotigui d'or à Ouagadougou au Burkina Faso, le samedi 13 novembre, pour son interprétation dans le film Al.

Luc Saint-Eloy, ne s'attendait pas à recevoir ce prix samedi 13 novembre à Ouagadougou. L'acteur guadeloupéen était le seul artiste Antillais présent lors de la cérémonie. L'Académie des Sotigui est l'équivalent des Césars africains. "C'est une belle reconnaissance de mon travail d'acteur, un bel honneur, recevoir comme ça une récompense hors de chez soi, c'est vraiment un beau cadeau, surtout dans le pays de Thomas Sankara, c'est valorisant", confie le comédien.

Ces prix lui ont été remis pour son interprétation d'un chef d'entreprise atteint de la maladie d'Alzheimer, dans le film Al réalisé par Christian Lara. "C'est sans doute le rôle le plus difficile qui m'ait été confié", souligne Luc Saint-Eloy (voir interview dans vidéo ci-dessous). 

 

Un artiste engagé

Luc Saint-Eloy est également connu pour ses engagements en faveur de la représentation des artistes noirs dans le cinéma français. Il était notamment intervenu lors de la 25e cérémonie des Césars, le 19 février 2000, avec l'écrivaine Calixthe Beyala pour remettre symboliquement un César à l'actrice Darling Légitimus, doyenne des acteurs noirs français. La même année, il a organisé "La grande manifestation nationale du Peuple noir de France".

Avec le film Al, l'acteur sensibilise sur la maladie d'Alzheimer : "un film qui braque les projecteurs sur une réalité qui fait très mal, parce que c'est une maladie dévastatrice qui fait beaucoup de dégâts autour du patient. (...) il faut en prendre conscience." Pour voir ce film en France, il faudra patienter encore un peu. "Nous attendons les dates de projections, mais c'est un film qu'il faut voir", conclut Luc Saint-Eloy.