Carnaval tropical de Paris : les Antillais de Choukaj fignolent leurs costumes

carnaval
Carnaval Choukaj
Derniers préparatifs avant le carnaval tropical de ce samedi ©TDB
À quelques heures de la parade, les membres du Mas a Po (groupe carnavalesque) se sont retrouvés au nord de Paris pour les derniers préparatifs. Le thème de leur défilé : Roi et Reines d'Afrique, un tableau engagé pour dénoncer les formes de domination et d'aliénation culturelle.
La pluie et les grèves qui touchent Paris ont empêché certains d'être présents, mais les membres de Choukaj étaient tout de même une trentaine à se réunir à Saint-Denis, au nord de la capitale. À quelques heures de la parade du Carnaval Tropical de Paris samedi 4 juin, tous sont occupés à fignoler les derniers détails de leurs costumes. Ici, on prépare les coiffes ; là, les grelots ; un peu plus loin les cordes qui serviront à couvrir les jambes.

Le thème du Carnaval tropical 2016 : sport et cultures du monde. Mais comme les années passées, Choukaj a décidé de ne pas faire comme les autres. "Dans chacun de ses déboulés, nous mettons en avant une très forte identité culturelle, sociale, historique voire politique", explique Samuel Féréol. "Nous ne participons pas non plus aux concours, ce n'est pas notre vocation première", poursuit-il.

Rois et Reine d'Afrique

Choukaj a donc opté pour un thème plus engagé : "Sa nou yé, sa nou ké rété" en créole, ce qui signifie "ce que nous sommes, ce que nous resterons". Les marcheurs et marcheuses seront habillés en Roi et Reines d'Afrique, "ce que nous étions avant d'être arrachés à notre terre par les Occidentaux", précise Kévin, un des membres.

Mario, le président de Choukaj, nous présente les costumes de la parade 2016 :


Mario de Choukaj présente les costumes du Carnaval par la1ere
Choukaj sera le premier Mas a Po (groupe carnavalesque) à défiler dans les rues de Paris. Contrairement aux autres, danseurs et musiciens ne dèbuteront pas de la place de l'Hôtel de Ville, d'où commencent les déboulés, mais d'un lieu tenu secret.

Regardez le reportage de France Ô / Outre-mer 1ère :

©la1ere

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live