"Carnets kanak, voyage en inventaire de Roger Boulay" au musée du Quai Branly

exposition
expo 1
©DRK

Au musée du Quai Branly-Jacques Chirac, l’exposition « Carnets kanak, voyage en inventaire de Roger Boulay » présente le résultat d’un travail de plus de 35 ans : l’inventaire des objets kanak dispersés dans le monde entier.

La mission avait été confiée à Roger Boulay, ethnologue et spécialiste de l’Océanie, au début des années 80 par Jean-Marie Tjibaou alors chef du gouvernement de Nouvelle-Calédonie. A l’époque, beaucoup de ces objets restaient encore méconnus ou oubliés dans les réserves des musées. Commence alors un long travail de recherche des objets dans les Musées, de fiches descriptives, de photographies et de dessins qui permettent la mise en valeur de certains détails avec des annotations.

expo 6
Roger Boulay ©DRK

Première expo en 1990

De ce travail aboutira en 1990 l’exposition « De jade et de nacre » qui aura un fort retentissement. C’était la première fois qu’avait lieu une exposition de cette ampleur sur la culture kanak. L’exposition sera d’abord présentée au musée de Nouméa puis à Paris au musée des arts d’Afrique et d’Océanie. Quelques années auparavant, plusieurs livres avaient également été publiés et distribués dans les villages ou les écoles de Nouvelle-Calédonie, ainsi qu’auprès des sculpteurs et des artistes qui n’avaient à l’époque aucune documentation sur ces objets.

expo 3
©DRK

2011-2015

En 2011, Emmanuel Kasarhérou rejoint le musée du quai Branly pour « L’inventaire du patrimoine kanak dispersé » (IPKD) qui durera jusqu’en 2015. Ce sera la constitution d’une base de données pour les spécialistes, chercheurs et professionnels, qui sera également consultable par le grand public. Les deux spécialistes vont voir des milliers d’objets répartis dans 162 musées. Ils se déplaceront dans 63 musées, un travail énorme.

expo 4
©DRK

Roger Boulay et Emmanuel Kasarhérou vont se pencher sur 20 000 objets, ils en sélectionneront 6000, établissant des fiches descriptives détaillés. Des sculptures, des armes (massue, lances…), des flèches faîtières, des appliques de portes, des pierres à magie, des masques…

Les croquis

Emmanuel Kasarhérou se charge des photographies, Roger Boulay des croquis, des dessins et des aquarelles. Il en réalise plus de 3000 répartis dans 10 cahiers. Ses dessins mettent magnifiquement les objets en valeurs en apportant des d’informations importantes, et avec beaucoup de qualités esthétique et plastiques. Ses dessins sont beaux. Ils sont réalisés sur le vif, dans les musées, le temps de l’observation et de la description de l’objet. Il s’agit d'un inventaire raisonné, les objets sont choisis pour leurs qualités historiques, leur esthétisme ou leur importance dans la culture kanak...

expo 2
Les dessins de Roger Boulay ©DRK

1000 fiches biographiques

Dans le même temps ils établissent 1000 fiches biographiques sur les collecteurs des objets. La plupart de ces objets dates de la première moitié du 19ème siècle jusqu’aux années 1920. Six musées totalisent à eux seuls 66% des objets, il s’agit du musée du Quai Branly à Paris, du musée de Nouméa, puis ceux de Vienne et Bâle, Rome et Berlin. On trouve également des objets kanak à Londres, La Rochelle, Toulouse, Moulin, Rochefort, Lyon, Bourges… Mais aussi en Australie ou aux Etats-Unis...

Expo 5
©DRK

Avec cet inventaire, Roger Boulay et Emmanuel Kasarhérou ont réalisé un travail monumental, source et base de travail pour les chercheurs et les amateurs du monde entier.

Regardez le reportage d'Outre-mer la 1ère :

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live