Championnats du monde d’athlétisme : forfait de Dimitri Bascou, qui met un terme à sa saison

athlétisme
Dimitri Bascou
Dimitri Bascou ©AFP
Le Martiniquais Dimitri Bascou, médaillé de bronze du 110 m haies aux Jeux Olympiques de Rio, a annoncé ce jeudi qu'il était forfait pour les Mondiaux de Londres (du 4 au 13 août), contraint de mettre un terme à sa saison estivale à cause d'une calcification à la cuisse droite.
"J'ai passé une échographie qui a montré que les tissus étaient atteints. La calcification, qui limite l'élasticité du muscle et provoque d'intenses douleurs, a été découverte il y a seulement deux semaines", a indiqué Bascou à l'AFP. La calcification est une conséquence de la déchirure musculaire qui avait obligé le médaillé olympique à interrompre rapidement sa saison en salle.
           
Le Martiniquais, également champion d'Europe 2016, n'avait disputé cette saison qu'une course en plein air, fin mai à Eugene (Etats-Unis), où il avait terminé 8e et dernier en 13 sec 55/100e, loin de son standard. "La calcification n'a pas été diagnostiquée à temps. Et, avec mon entraîneur (Giscard Samba, ndr), on avait du mal à communiquer car, lors des séances d'entraînements, j'étais prêt pour des chronos de valeur", a précisé le hurdler.
           

"On va revoir la programmation"

Jusqu'au bout, Bascou a espéré revenir avant les Mondiaux de Londres pour décrocher les minima (13.35). Mais de retours annoncés depuis trois semaines, notamment à Nancy, Paris, Marseille (Championnats de France) et encore Liège ce mercredi, pour autant de forfaits, il a dû jeter l'éponge.
           
"L'envie était là, je voulais confirmer mes médailles 2016 (bronze aux Mondiaux en salle et champion d'Europe du 110 m haies). Mais cela n'a pas été possible. Nous aussi on apprend de nos erreurs. On va revoir la programmation, mais il n'y pas de raison pour que je renonce à la saison d'hiver 2017", a conclu Dimitri Bascou.
 
Les athlètes tricolores ont payé en 2017 un lourd tribut à une intense saison 2016, marquée par un butin record de six médailles aux JO. Les hurdlers ont été au premier rang. Détenteur du record national du 110 m haies (12.95) et au pied du podium à Rio, Pascal Martinot-Lagarde est blessé depuis le début de la saison en plein air.