Championnats d'Europe d'athlétisme de Berlin : les Ultramarins en force

athlétisme
Montage championnat d'europe athlétisme
Aurélie Chaboudez, Garfield Darien et Eloyse Lesueur (de gauche à droite) sont de véritables chances de médailles lors de ces championnats d'Europe d'athlétisme. ©Action Foto Sport/NurPhoto/AFP ; Adrian DENNIS/AFP ; STEPHANE KEMPINAIRE/DPPI/AFP
Du 6 au 12 août, le gratin de l'athlétisme en Europe se retrouve à Berlin. La délégation française sera emmenée par des stars comme Renaud Lavilennie ou Kévin Mayer. Mais elle peut aussi compter sur ses athlètes ultramarins. Tour d'horizon des forces en présence.
La Fédération française d'athlétisme a dévoilé le 24 juillet sa liste pour les championnats d'Europe qui se dérouleront cette année à Berlin. Et la capitale allemande pourrait bien voir briller quelques stars ultramarines. Huit femmes et huit hommes pour être exact. 


Les chances de médailles

Parmi les têtes d'affiche, on compte bien sur Eloyse Lesueur. La Guadeloupéenne a déjà remporté le titre de championne d'Europe de saut en longueur, et par deux fois ! C'était en 2012 et en 2014, et elle compte bien accrocher un triplé à son palmarès.
 
athlé femmes

Il faudra aussi surveiller l'une de ses compatriotes. Vice-championne d'Europe du 800m à Amsterdam en 2016, Renelle Lamotte vise l'or après deux saisons compliquées et des blessures. Elle est actuellement la meilleure performeuse de sa catégorie.
Et pour compléter ce contingent guadeloupéen de choc, il ne faut pas oublier Garfield Darien. Habitué des grands rendez-vous, le licencié du Clermont Athlétisme Auvergne a tout d'un grand champion. Deux breloques argentées à son actif lors de championnats européens de 110m haies (2010 et 2012). Dans la capitale allemande, il espère transformer cet argent en or.
 
Renelle Lamote
La Guadeloupéenne Renelle Lamote est vice-championne d'Europe du 800m. ©STEPHANE KEMPINAIRE/DPPI/AFP
 

Les espoirs

L'Outre-mer peut aussi compter sur ses jeunes espoirs. Et pour ça, la Guyane n'est pas en reste. Deux Cayennais représentent clairement des espoirs de médailles. Le premier, Marvin René, vice-champion d'Europe du 4x100m il y a deux ans. Le second, Amaury Golitin, une troisième place à son palmarès dans la même catégorie lors des championnats d'Europe junior de Eskilstuna (Suède) en 2015. Deux chances concrètes de médailles, qui sont aussi alignées sur le 100m. À noter également que l'autre représentante de la Guyane s'appelle Alexie Alais. Née à Kourou, c'est une spécialiste du javelot.

Du côté du saut de haies, il faudra se tourner vers la Martinique, avec la jeune Aurélie Chaboudez, qui, à 25 ans, a déjà fait ses preuves en 400m haies : championne Olympique de la jeunesse en 2012, multiple vice-championne d'Europe juniors, elle est la première athlète française à atteindre les demi-finales du 400m haies lors des championnats du monde à Pékin en 2015. 
 
athlé homme infographie

L'autre Martiniquais à surveiller, c'est Ludvy Vaillant. Le natif de Fort-de-France est lui aussi adepte des podiums, son plus gros palmarès reste son titre de champion d'Europe espoirs du 4x400m en Estonie (2015). Troisième des bilans continentaux cette année, il s'entraîne toujours sur son île natale.
Enfin, Cynthia Anaïs est la dernière force du contingent martiniquais. Actuellement licenciée en Seine-Saint-Denis, une finale du 800m est loin d'être une utopie pour elle.

Sur l'autre archipel des Antilles, Thomas Jordier fait figure d'espoir lors de ces championnats. Spécialiste lui aussi du 4x400m, le Guadeloupéen a déjà accroché une médaille d'or autour de son cou lors des championnats d'Europe espoirs de Tallin (Estonie) en 2015, et il compte bien réitérer l'exploit, mais dans la cour des grands cette fois.
 
Thomas Jordier
Thomas Jordier lors des championnats du monde d'athlétisme à Londres en 2017. ©JULIEN CROSNIER/DPPI Media/DPPI/AFP
 

Ceux qui peuvent créer la surprise

Du côté des outsiders, on peut souligner la présence de la seule ambassadrice mahoraise. Spécialiste du triple-saut, Jeanine Assani Issouf a de l'énergie à revendre et compte bien faire ses preuves. Dans la même discipline on peut également citer le Martiniquais Kévin Luron.

Enfin, Esther Turpin (heptathlon), Yann Randrianasolo (saut en longueur), Ruben Gado (décathlon) et Jennifer Galais (4x100m), eux, sont tous originaire de la Réunion, et pourraient bien créer la surprise à Berlin.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live