Chlordécone: un arrêté pour abaisser les "valeurs limites acceptables" dans les viandes et poissons (De Rugy)

chlordécone
Chlordécone, poison durable
Un arrêté sera signé la semaine prochaine pour abaisser les valeurs limites acceptables de chlordécone"dans les aliments à base de viandes et de poissons", a annoncé le ministre de la Transition écologique François de Rugy.
 
Le ministre de la Transition écologique a annoncé devant la Délégation aux Outre-mer de l'Assemblée nationale, mercredi 23 janvier, que cet arrêté sera publié "la semaine prochaine". Il s'agit d'abaisser les valeurs limites acceptables de chlordécone "dans les aliments à base de viandes et de poissons". 
Cet arrêté "garantira un haut niveau de protection sanitaire pour les consommateurs", a indiqué mercredi le ministre, répondant à la députée Laurence Vanceunebrock-Mialon
(LREM). Une association guadeloupéenne avait déposé un recours fin juin 2018 devant le tribunal administratif de Paris pour demander l'abrogation d'un arrêté de 2008
fixant des limites autorisées de résidus (LMR) de chlordécone dans les produits alimentaires, trop hautes, selon elle. 
  
"Pour les fruits et légumes, il y a déjà des catégories très claires de légumes qui fixent le chlordécone, et sont donc impropres à la consommation", sur les terrains contaminés, a rappelé le ministre de la Transition écologique.