Chlordécone

Ce pesticide ultra-toxique a été utilisé pendant plus de vingt ans en Guadeloupe et Martinique pour les cultures de bananes. Le chlordécone a contaminé durablement les sols, les rivières, ainsi que les animaux et la population.
  • Jusqu’ici réservée aux ouvriers agricoles, l’analyse de la teneur de chlordécone dans le sang est désormais accessible à tous les citoyens ; elle est remboursée par la Sécurité Sociale. L’ARS a tout de même dressé une liste de personnes prioritaires. Les résultats sont connus 15 à 20 jours après le prélèvement sanguin.
  • A propos de la pollution, par le chlordécone, aux Antilles, des chercheurs ont fait une découverte synonyme de bonne nouvelle : la persistance de ce polluant dans les sols serait moins importante qu'initialement annoncé. Elle pourrait être de 48 ans, plutôt que de plusieurs siècles.

dernières infos