outre-mer
territoire

Clichés sur les Outre-mer : vos témoignages et réactions

société
témoignages clichés
Jeudi 3 janvier, nous avons mis en ligne les témoignages de trois étudiants ultramarins qui racontent les nombreux clichés auxquels ils font face depuis leur arrivée dans l'hexagone. Sur les réseaux sociaux, les réactions sont nombreuses. 
Depuis quelques heures, les réactions sont nombreuses sur la page Facebook La1ere après la publication des témoignages de Poihere, Aymeric et Nicolas. Ces trois étudiants venus de Polynésie, de Guadeloupe et de La Réunion racontent les clichés sur les Outre-mer qu'ils rencontrent depuis leur arrivée dans l'hexagone. "Tu parles français ?", "Le travail va prendre du temps avec toi", "T'as des fenêtres chez toi ?" 

Clichés et préjugés

Dès la mise en ligne de ces témoignages, de nombreux internautes ont réagi, racontant à leur tour leurs expériences.
réac 1

"Alors que je venais d'avoir mon bac en 2011 et partais faire un BTS en métropole un camarade m'a demandé si il y avait Internet en Martinique", raconte Jky Coolix. "Moi on m'a demandé une fois, y'a des voitures à Mayotte ? C'est où déjà ? À côté de la Guyane ou vers l'Australie ?", témoigne à son tour Anow Sisko. Originaire de Guyane, Melissa Anton se souvient des questions : "tu es Amérindienne tu sais faire la danse de la pluie? Tu es de quelle tribu?? Tu dors dans un teepee?? Vous faite tjrs des ronds avec la fumée??"  
  

Entre rire et agacement

Sur notre page Facebook, les internautes hésitent entre rire et agacement : "Il y a 30 ans j’entendais les mêmes remarques, je pensais que l’arrivée d’Internet avait réglé ce problème", s'étonne Laurence Benoit. Pour Eddy, originaire de Martinique, "ceux qui nous prennent pour des sauvages ignares ne le sont pas moins". Viviane, de La Réunion, explique :

Voilà le reflet du conditionnement, culture des préjugés, sans même ressentir le besoin de se renseigner avant et ces questions se posent sans honte car la personne n'en est pas consciente.


Fabienne estime que "L'outre mer est encore trop peu représentée en France, d'où le manque d'intérêt et l'ignorance."
Fataliste, Lola n'est guère étonnée : "Je pourrais écrire un livre avec tous les clichés que j'ai entendu".
réacs 2

Vous voulez nous raconter votre expérience ou donner votre avis ? Le débat continue sur la page Facebook d'Outre-mer la 1ère :
 
Publicité