🎧 "Code noir, les révoltés du Gaoulet" : une fiction sonore inédite qui redonne humanité et dignité aux victimes de l'esclavage

Code Noir, les révoltés du Gaoulet
La révolte du Gaoulet a bien eu lieu en 1710 en Martinique. Le podcast "Code Noir, les révoltés du Gaoulet" est inspiré de ces événements. Cette fiction sonore en 6 épisodes est articulée autour de quatre personnages dont la vie bascule au moment de la découverte d’un prétendu complot des esclaves contre les propriétaires blancs de l’île.

Martinique, 1710. Ă€ peine descendus du bateau nĂ©grier, Amadi et Chima, deux hommes enlevĂ©s sur les cĂ´tes du continent africain quelques semaines plus tĂ´t, sont achetĂ©s par un planteur de canne Ă  sucre nommĂ© Braguin. Sur la plantation de ce dernier, ils font la connaissance de Titus, l’un des commandeurs et de Jeanne, une jeune femme qui travaille au service du maĂ®tre. Amadi et Chima dĂ©couvrent et subissent avec effarement l’horreur du système esclavagiste, mais une lueur d’espoir naĂ®t quand ils apprennent l’existence d’une sociĂ©tĂ© secrète dirigĂ©e par un mystĂ©rieux "GĂ©nĂ©ral". Les deux amis dĂ©couvrent le Gaoulet, cette cĂ©rĂ©monie qui a lieu chaque semaine et rĂ©unit de nombreux esclaves. Jeanne, après avoir Ă©tĂ©  abusĂ©e par son maĂ®tre a fui la propriĂ©tĂ© Braguin et s’est rĂ©fugiĂ©e sur le terrain des religieuses Ursulines. Elle suit les cours d’évangĂ©lisation de sĹ“ur Camille. La jeune femme veut apprendre Ă  lire, Ă©crire et compter pour s’émanciper mais une nouvelle vient chambouler ses plans.

Inspirée de faits réels, Code Noir, les révoltés du Gaoulet est une fiction sonore en 6 épisodes qui raconte une révolte d’esclaves en Martinique au XVIIIe siècle.

Elle se déroule durant une période méconnue de l’esclavage : le temps de la consolidation du système d’oppression sur l’île. La série explore la proximité entre ces communautés de quelques milliers de personnes et les liens tragiques formés entre les maîtres et les esclavisés.

Cette série donne à entendre à travers le destin de plusieurs personnages comment chacun, à sa manière, veut gagner sa liberté dans une société qui opprime les corps et les âmes.

⇒ Retrouvez ici l'ensemble des Ă©pisodes de Code Noir, les rĂ©voltĂ©s du Gaoulet. 

Les personnages

Le rĂ©cit s'articule autour de quatre destinĂ©es marquĂ©es par l'horreur et la perversitĂ© d'un système esclavagiste qui va encore durer dans les colonies françaises près de 150 ans. 

Titus (Alex Descas) est un vieil esclave qui a la confiance de son maĂ®tre après des annĂ©es de dur labeur. Amadi (Teddy Chawa) est un jeune homme rĂ©cemment dĂ©barquĂ© d’un bateau nĂ©grier, qui dĂ©couvre la duretĂ© du système esclavagiste. Jeanne (Steffy Glissant) est une jeune esclave qui, après avoir subi un viol de son maĂ®tre va s’enfuir. SĹ“ur Camille (Judith Henry) est une religieuse blanche persuadĂ©e que les esclaves sont des âmes Ă  Ă©vangĂ©liser et Ă  sauver.

⇒ Pour en savoir plus sur la "crĂ©ation" des personnages. 

La forme du conte antillais

Le comédien Lucien Jean-Baptiste est le conteur de ce récit qui se déroule entre les maisons des maîtres, les plantations de canne à sucre, les cases des esclaves, la forêt où se cachent les marrons et le couvent des Ursulines. Le recours à ce narrateur permet d'apporter un contrechamp qui éclaire les événements que vivent les différents protagonistes.

Épisode après épisode, les personnages vont graviter autour du Gaoulet. Cette fête a lieu dans la case du Général, c’est un moment de lâcher-prise, de liberté mais aussi de réunion pour les femmes et les hommes esclavisés qui s’y retrouvent. Le jour où ils apprennent que les Blancs vont créer une milice pour chasser les esclaves fugitifs, ils décident de se défendre et de s’armer.

Dans la rĂ©alitĂ© comme dans la fiction, cette rĂ©volte sera rĂ©primĂ©e dans le sang. Elle ne sera ni la première ni la dernière rĂ©volte de ces hommes et de ces femmes opprimĂ©s. 

Une re création historique

Code Noir, les rĂ©voltĂ©s du Gaoulet est inspirĂ©e de faits rĂ©els et basĂ©e sur les travaux de recherche de l'historienne Myriam Cottias et sur l’un de ses articles intitulĂ© "L’affaire dite du Gaoulet de 1710. Entre chasses aux esclaves et interconnexions sĂ©ditieuses ", paru dans l’ouvrage Voix d’esclaves aux Ă©ditions Karthala en 2017.  Elle est le fruit de la collaboration entre l'historienne, qui a accompagnĂ© toute l’écriture des Ă©pisodes, et le scĂ©nariste et rĂ©alisateur Vincent Hazard, qui avait Ă  cĹ“ur de s'emparer de ce sujet chargĂ© d'Ă©motion et de sens. 

Vincent Hazard, le rĂ©alisateur a Ă©tĂ© sound designer sur de nombreux longs-mĂ©trages et poursuit aujourd’hui une carrière d’auteur rĂ©alisateur. Depuis son passage Ă  la FĂ©mis atelier scĂ©nario, il Ă©crit rĂ©gulièrement des fictions audio pour Radio France et des sĂ©ries pour la tĂ©lĂ©vision. Il a notamment Ă©tĂ© laurĂ©at de la bourse SACD Beaumarchais TV 2019 et remportĂ© le Prix fiction radio 2022 de la SACD. Pour France Inter, il contribue aux Ă©missions  Autant en emporte l'Histoire et Affaires SensiblesCode noir, les rĂ©voltĂ©s du Gaoulet est sa première rĂ©alisation. Il a Ă©tĂ© saisi par le sujet de l’esclavage sur le sol français, encore largement mĂ©connu du grand public hexagonal et peu traitĂ© mĂ©diatiquement.

Myriam Cottias est la directrice du Centre International de Recherches sur les esclavages et post-esclavages - CIRESC, spécialiste de l’esclavage dans l’espace caribéen. Elle est historienne, directrice de recherche au CNRS, coordinatrice du programme de l'Agence Nationale de la Recherche "Réparations, compensations et indemnités au titre de l'esclavage (Europe-Amériques-Afrique) (XIXe-XXIe)" et ancienne présidente du Comité National pour la mémoire et l'histoire de l'esclavage. Myriam Cottias est co-rédactrice en chef de la revue Esclavages & post~esclavages – Slaveries & Post~slaveries et directrice de la collection « Esclavages », Karthala/CIRESC.  Elle est présidente du comité scientifique du programme : la Route de l’esclave de l'Unesco.  

♦ Pour aller plus loin : 

⇒ Retrouvez ici l'ensemble des Ă©pisodes de Code Noir, les rĂ©voltĂ©s du Gaoulet. 

⇒ Pour en savoir plus sur ce podcast, retrouvez ici l'entretien accordé par Myriam Cottias et Vincent Hazard à Outre-mer la 1ère.

Production : Initial Studio avec la participation de France Télévisions
Scénario et réalisation : Vincent Hazard
Montage : Johanna Lalonde 
Musique : Pablo Pico
Mixage : Benjamin Alves 

Production et direction Ă©ditoriale : Elisa Mignot 
Production dĂ©lĂ©guĂ©e : Marc Sillam
Conseillère historique : Myriam Cottias
Direction éditoriale pour Outre-mer La 1ère : Gabrielle Lorne, Fabrice Hochard, Rémi Festa et Sébastien Patient

Avec les voix de : Lucien Jean-Baptiste, Judith Henry, Alex Descas, Steffy Glissant, Teddy Chawa entourĂ©s de Souria Adele, Mathieu Barbos, CĂ©dric Chemir, Emilie Chertier, Nicolas Gruber, David Mallet, Perrine Megret, Isabelle Menal, Franck Mercadal, Pierre Raffy, Regis Romele, Oudesh Hoop, Augustin Ruhabura, Jean-François Theresin et Emmanuel Vilsaint