outre-mer
territoire

Comité des signataires : "La feuille de route est respectée" selon les participants

accord de nouméa
Comité des signataires
©Brigitte Brault
Le 15ème Comité des signataires de l'accord de Nouméa s'est déroulé lundi 7 novembre à Matignon, à Paris. Les participants estiment globalement que la feuille de route est respectée. Manuel Valls a appelé à "se garder de cette facilité qui conduirait à l'affrontement".

Le contenu du 15ème Comité

Les participants de ce 15e comité des signataires dressent pour la plupart un bilan positif de ce nouveau rendez-vous à Matignon. Ce comité qui s’est terminé à 19h (heure de Paris) aura été marqué par un fort soutien de l’Etat à l’industrie du nickel calédonien. L’Etat va accorder un prêt de 24 milliards CFP (200 millions d'Euros) à Vale pour l’usine du sud.

La question du corps électoral a occupé l’essentiel des débats. Sans surprise, aucun consensus n’a été trouvé sur ce sujet, mais un chemin a été tracé sur l’inscription des Kanak et des natifs sur les listes référendaire. L’objectif de tous est de garantir la légitimité du scrutin. Sur ce sujet, les différents partenaires sont amenés à se retrouver, et cela convient à tout le monde.

Enfin sur l’avenir institutionnel de la Nouvelle-Calédonie, pas  de consensus non plus mais un accord pour continuer à travailler ensemble. 
Ecoutez la synthèse d'Angélique Souche, de NC1ère :


La conférence de presse de Manuel Valls

"Beaucoup a été fait, mais beaucoup reste à faire", a estimé le Premier ministre Manuel Valls en soulignant à plusieurs reprises que c'était sans doute le dernier Comité des signataires du quinquennat de François Hollande.

Regardez l'intégralité de la conférence de presse qui était diffusée en direct sur la page Facebook de NC1ère.


Les réactions des participants

A l'issue du Comité des Signataires, voici les réactions des différents participants. Pour Harold Martin, un point essentiel n'a pas été traité, la question de la délinquance. 


Roch Wamytan juge positif ce 15ème Comité des signataires, même si "Le travail sur le corps électoral va se poursuivre, à ce stade nous n’avons pas encore trouvé de compromis"  :

 

Victor Tutugoro estime lui que le bilan est satisfaisant : " A l’UNI nous étions venus pour décrocher une feuille de route, une méthode, un calendrier pour continuer à discuter pour l’année 2017 qui sera une grande année électorale. Il nous fallait donc poursuivre les discussions entre nous partenaires calédonien mais aussi avec l’Etat. Cette feuille de route doit aussi servir au prochain gouvernement qui arrive quelque soit sa couleur politique."

 
Pierre Frogier
se dit plutôt rassuré par ce qui s'est dit lors de ce Comité. 
©la1ere

Pour Philippe Gomès, des avancées concrètes ont eu lieu.
©la1ere

Le Comité des signataires en images

##fr3r_https_disabled##


Publicité