Conflans-Sainte-Honorine : les parlementaires ultramarins rendent hommage à l'enseignant victime du terrorisme

terrorisme
Conflans-sainte-honorine
Les fleurs et les hommages devant l'entrée du collège de Conflans-Sainte-Honorine où enseignait Samuel Paty ©Samuel Boivin / NurPhoto / NurPhoto via AFP
Vendredi 16 octobre, alors qu'il quitte le collège de Conflans-Sainte-Honorine dans lequel il enseigne l'histoire et la géographie, Samuel Patty, 47 ans, est assassiné par un terroriste islamiste de 18 ans. L'émoi est général parmi les parlementaires ultramarins.
Lors d'un cours sur la liberté d'expression, Samuel Paty, 47 ans, un enseignant en histoire et géographie dans un collège de Conflans-Sainte-Honorine en région parisienne, avait montré des caricatures du prophète Mahomet à ses élèves. Vendredi 16 octobre, il a été décapité en guise de représailles.

Suite à l'assassinat de l'enseignant par un terroriste islamiste, une vague d'émoi et de sidération a submergé la France et l'émotion est largement relayée sur les réseaux sociaux. Les parlementaires ultramarins se sont eux aussi exprimés. Ils appellent à l'unité. 
     

Plus de modération sur les réseaux sociaux

Les premiers éléments de l’enquête menée par le Parquet national antiterroriste (PNAT) montrent que Samuel Paty était au coeur d’une campagne de haine suite à son cours sur la liberté d’expression. Des parents d'élèves avaient publié des vidéos dans lesquelles ils se disaient "choqués" par de telles pratiques. Des vidéos abondamment relayées sur les réseaux sociaux.

Parmi les messages d’hommage, la sénatrice de la Martinique Catherine Conconne, a appelé à plus de modération sur les réseaux sociaux pour lutter contre le cyberharcèlement.   

Hommage national et plan d’action pour la sécurité à l’école

Alors que des rassemblements en hommage à l’enseignant ont eu lieu dans plusieurs villes ce week-end, une marche blanche à Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines) est prévue ce mardi. Elle partira du collège dans lequel enseignait Samuel Paty. Le président de la République Emmanuel Macron a annoncé qu’un hommage national lui sera rendu mercredi. 

Un conseil de défense s’est réuni en urgence dimanche à la suite de l’attaque terroriste. Un plan d’action pour renforcer la sécurité dans les établissements scolaires, porté par le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin et son homologue à la Justice Eric Dupond-Moretti, sera présenté cette semaine. Il devrait entrer en vigueur dès la reprise des cours en novembre.  
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live