Coronavirus : fin des quarantaines mais tests obligatoires en juillet et août pour voyager en Outre-mer

coronavirus
Aéroport d'Orly 4
Aéroport d'Orly 4 ©Chloé Borgnon
De nouvelles dispositions ont été adoptées en conseil de défense ce vendredi 12 juin, compte-tenu de l'évolution de la crise sanitaire en Outre-mer. Les tests vont devenir obligatoires avant le départ vers ces territoires et la quarantaine à l'arrivée sera supprimée, "au plus tard le 10 juillet"
Le dispositif pour pouvoir passer les vacances d'été en Outre-mer se précise. Le protocole sanitaire pour accéder aux territoires ultramarins va évoluer dans les prochaines semaines. Dans un communiqué, les ministres des Outre-mer et des transports annoncent un test obligatoire avant le départ et la fin des quarantaines à l'arrivée pour tous les voyageurs qui se rendront sur place. Cette mesure sera mise en place "au plus tard le 10 juillet", date à laquelle l'état d'urgence sanitaire devrait prendre fin. 
 

"Au plus tard le 10 juillet"

Depuis le 9 juin, un protocole est, d'ores et déjà, en cours d'expérimentation en Guadeloupe, Martinique, à Saint-Martin, Saint-Barthélemy et La Réunion en vue d'assouplir l'entrée des visiteurs sur ces territoires. Pour se rendre dans ces collectivités, les voyageurs doivent présenter un test négatif au Covid-19 réalisé 72h avant le vol et doivent effectuer sept jours de quarantaine. Ce dispositif expérimental pourra être étendu aux autres territoires d'Outre-mer à partir du 22 juin.

Par ailleurs, le motif impérieux ne sera plus nécessaire pour les déplacements vers les Outre-mer, même si la situation doit être réévaluée dans les 10 prochains jours pour Mayotte et la Guyane, où le coronavirus circule toujours activement et qui sont toujours classés orange. Le nombre de vols commerciaux va augmenter progressivement "en accord avec les élus" locaux et le nombre de passagers à bord des avions "sera déplafonné", annonce le gourvernement ce vendredi. 
Ces mesures ne concernent pas la Polynésie et de la Nouvelle-Calédonie, les territoires du Pacifique ayant une compétence propre dans le domaine. 
 

Des aides pour le transport aérien

Par ailleurs, la ministre des Outre-mer, Annick Girardin, et le secrétaire d'Etat aux transports, Jean-Baptiste Djebbari, annoncent que les compagnies aériennes de moins de 250 salariés "bénéficieront d'une exonération de cotisations patronales acquittées ou reportées durant les mois de mars à juin 2020".

"Une aide au paiement des cotisations et contributions égale à 20% de la masse salariale bénéficiant de l'exonération" sera également instaurée. Enfin, l'Etat va mettre en place "plus de 300 millions d'euros d'avances afin de prendre en charge les dépenses régaliennes des aéroports"