Coronavirus : confinée en Guadeloupe, comment Miss France occupe-t-elle ses journées ?

coronavirus
Clémence Botino
Clémence Botino est confinée avec ses parents et son frère aux Antilles. ©Clémence Botino
Miss France a dû renoncer à ses obligations, le temps de la crise sanitaire liée au Covid-19. Dans une vidéo réalisée en exclusivité pour Outre-mer la 1ère, Clémence Botino raconte cette parenthèse sur son île natale, la Guadeloupe, qu’elle a retrouvée juste avant l'entrée en vigueur du confinement.
Miss France 2020 est rentrée en Guadeloupe le week-end du 14 mars alors qu’était discutée à Paris l'idée d'imposer un confinement aux Français pour lutter contre la propagation du coronavirus. Depuis, Cémence Botino séjourne dans la maison familiale avec ses parents et son petit frère.

Alors que l'île antillaise a recensé officiellement un premier cas de Covid-19 le 12 mars avant de passer le seuil épidémique une semaine plus tard, la jeune miss raconte à Outre-mer la 1ère comment se déroule cette période si particulière.
Coronavirus : le confinement de Clémence Botino, miss France 2020
 

En famille

"J’essaie de faire preuve d’originalité comme tout le monde, explique Miss France. J’ai fait beaucoup de tri dans mes affaires, j’ai retrouvé des souvenirs d’enfance. Et puis, bien-sûr, je participe à la vie de la maison, je fais à manger. Et puis avec ma famille, on aime bien aussi faire des jeux de société, donc le soir, on joue au scrabble, aux dominos." 

Cémence Botino ne quitte pas la maison familiale, c’est son père qui va faire les courses. "Je pense que c’est plus judicieux d’envoyer une seule et même personne pour pas que les autres aient à rompre le confinement et justement prennent des risques. Une personne, c’est l’idéal."
 

Films, séries et musique

Respectant à la lettre les consignes de confinement, la Guadeloupéenne parvient tout de même à garder le contact avec ses proches grâce aux messageries des réseaux sociaux, mais pas seulement. Celle qui a choisi de consacrer son règne de miss à la défense de la cause intergénérationnelle appelle régulièrement ses grands-parents : "je pense que c’est essentiel pour ne pas rompre le contact qu’on a avec les aînés."

Le reste du programme ? Un peu de télé, "moins qu’avant". Passer du temps chez elle, c'est aussi l'occasion de profiter de sa maman : "on aime bien regarder des films le soir avant d’aller se coucher."  Des films, mais aussi des reportages historiques et des séries comme "Les demoiselles du téléphone" qui conte l’émancipation des femmes en Espagne dans les années 20-30. "J’ai regardé aussi la série 'The Good Place' que je conseille, c’est une belle réflexion sur la vie."
 

"Il est temps que je reprenne mon écharpe !"

Les journées de la jeune femme sont aussi rythmées par la musique : "j’écoute beaucoup de musique latine : tout ce qui est salsa, bachata. J’aime aussi beaucoup le jazz et la soul. C’est vrai qu’en ce moment, le confinement, c’est l’occasion de se retrouver un petit peu et de retrouver les grands classiques comme Chet Baker ou Nina Simone et aussi Norah Jones que j’aime beaucoup. Et puis bien-sûr Sting!"

La jeune femme prévoit de reprendre ses "fonctions de miss" dans l’Hexagone dès le confinement terminé. "C’est vrai que les derniers mois ont été chamboulés à cause du Covid-19 mais il faut rester positive et j’ai énormément d’autres projets qui vont se mettre en place et il est temps que je reprenne mon écharpe !"
Clémence Botino miss france 2020
©CHRISTOPHE SIMON / AFP