Coronavirus : de nombreuses fêtes polynésiennes annulées cet été dans l’Hexagone

coronavirus
Éte tahitien
Des danseuses pendant l'édition 2019 de l'Été tahitien à Quéven en Bretagne. ©DR
Conséquence du Covid-19, les grands rassemblements sont interdits en France jusqu’à mi-juillet. Des festivals ont déjà été annulés dans l’Hexagone. Les associations polynésiennes ne seront pas non plus à la fête cet été. Face à la crise, elles organisent la solidarité et réfléchissent à l’avenir.
C’est un incontournable de l’été pour les amoureux de la Polynésie, une véritable institution. Voilà 28 ans que "L’été tahitien" ensoleille chaque année la Bretagne à Quéven dans le Morbihan. Mais comme de nombreuses manifestations en France, la 29e édition, prévue début juillet, a été annulée et un nouveau rendez-vous fixé les 2, 3 et 4 juillet 2021.

"Nous avons annulé la mort dans l’âme mais nous n’avions pas le choix", confie Gérard Deshayes, président de l’association Breizh Polynésia, à Outre-mer la 1ère. À bientôt 74 ans, le pionnier ne cache pas sa tristesse."Bien sûr, on est extrêmement déçus de ne pas revoir les fetii (les amis), regrette Gérard Deshayes. Mais, même si le gouvernement n’avait pas décidé d’interdire les rassemblements de plus de 100 personnes jusqu’au 15 juillet, on pensait de toute façon que c’était trop dangereux de maintenir trois jours de festival pour les familles et les enfants qui viennent ici. On aurait pu éventuellement reporter en septembre mais la menace sera encore là je pense…" 

3 000 à 4 000 personnes font chaque été le déplacement à Quéven. Une dizaine de groupes et 25 exposants devaient être de la fête. Nombreux aussi les amateurs déjà inscrits au tamure marathon du dimanche. "Pour notre petite association, ça sera dur de s’en remettre car ce sont nos seules recettes de l’année, mais nous sommes aussi très inquiets pour ces artistes et artisans qui ont besoin de nous pour vivre ou vendre leur travail."
Festival polynésien Quéven
25 artisans étaient attendus encore cette année à Queven (Morbihan) ©DR

Et le créateur du fameux site Tahiti en France, qui répertorie toutes les associations polynésiennes dans l’Hexagone, se désespère : annulé aussi le "Vendée Va’a" du 20 au 23 mai aux Sables d’Olonne, reporté au 20 octobre le célèbre "Heiva I Paris 2020" prévu à l’origine le 22 mai. Le calendrier est complètement chamboulé par la pandémie.
 

"Escale à Tahiti" reportée au Havre

Au Havre par exemple, pas d’"Escale à Tahiti" en juin. "C’est plus qu’une déception, reconnaît Sandrine Baraffe, présidente de l’association Ia Ora Na Tahiti-Le Havre, interrogée par Outre-mer la 1ère. C’était la première édition, une première en Normandie et tous les adhérents avaient hâte évidemment. On est une toute jeune association qui a moins de deux ans d’existence. On n’a pas les moyens financiers de chercher une autre date et de réserver une autre salle surtout à l’automne mais nos partenaires nous suivent et nous avons pu reporter aux 12 et 13 juin 2021."

Pas question pour autant de laisser les danseurs ou les exposants en rade. L’association va donc proposer aux troupes d’organiser des stages de danse et de leur reverser le montant des inscriptions pour compenser le manque à gagner. Une partie des recettes du loto programmé en novembre sera également reversée à un artiste ou un artisan en difficulté. Et les bénévoles normands réfléchissent enfin à un petit événement en fin d’année pour faire travailler les indépendants. En attendant, l’association ne chôme pas avec la confection de masques grand public aux couleurs de la Polynésie. "On vient de recevoir le tissu, dix couturières se sont mises au travail et on a un objectif de 300 masques. On partage quand-même quelque chose !"
 

Des cours en ligne à Fouras

Immense déception également pour toutes les danseuses de l’association Here Ora en Charente-Maritime. Elles devaient lancer la première édition du "Polynesia Spirit" les 11 et 12 juillet 2020 à Fouras. "On s’est pris une grosse claque avec l’annonce du confinement, explique Kathy Theuil. On avait tout préparé de A à Z, on avait réussi à mobiliser 40 danseuses… C’était notre challenge de l’année 2020 ! Mais sincèrement, il y a des choses plus importantes vu le contexte." 

Partie remise à l’année prochaine si tout va bien. L’association a décidé de poursuivre ses activités avec des cours en ligne jusqu’à la fin de la saison début juillet et rêve quand-même de monter un gala en décembre. "Nos danseuses ont travaillé dur et ce serait une vraie récompense pour elles de mettre un peu de soleil pour le réveillon !"
Here Ora
Les danseuses de l’association Here Ora de Tonnay-Charente (Charente-Maritime) ©DR
 

Incertitude à Rochefort-sur-mer

À quelques kilomètres seulement, le festival de la Polynésie à Rochefort-sur-mer, lui, est maintenu en revanche les 8 et 9 août prochains... pour l’instant du moins. "On croise les doigts mais on est encore dans l’incertitude, admet Tekava Jolly, présidente de l’association Tahiti Nui La Rochelle. Cette année, on avait prévu un premier festival en juillet à Royan, qui a été annulé, mais je me bats toujours pour sauver le festival du mois d’août à Rochefort".

L’an passé, le rendez-vous avait attiré plus de 18 000 visiteurs au bord de la Charente. L’association avait réuni une trentaine d’exposants pour une nouvelle édition autour de l’archipel des Marquises qui s’annonçait enchanteresse. "On est toujours en contact avec la mairie qui devrait nous donner une réponse dans la semaine, précise Tekava Jolly. J’ai proposé qu’on s’installe à la Corderie royale où il y aura plus de places mais personne ne sait quelles seront les conditions sanitaires imposées. Au pire, on pourrait éventuellement reporter en septembre ou en octobre." Une chose est sûre : cette 5e édition, si elle a bien lieu, aura pour thème Te Maui (ensemble).  "Il fallait un thème solidaire avec ce qui nous est tombé dessus !" L’association va surtout proposer à tous les autres festivals de la région, qui ont dû annuler, de s’associer à la manifestation.
Festival de la Polynésie à Rochefort-sur-mer
Edition 2019 du festival de la Polynésie à Rochefort-sur-mer (Charente-Maritime) ©DR
 

Ensemble face à la crise

Pour les danseurs, musiciens, artisans, sculpteurs, tatoueurs ou restaurateurs polynésiens, cette vague d’annulations aura forcément de lourdes conséquences financières. "C’est un véritable crève-cœur de voir tous ces événements tomber à l’eau, explique Tea Paraurahi à Outre-mer la 1ère. Pour le public, pour la communauté polynésienne, mais surtout pour tous ces artisans, ces danseurs, ces tatoueurs qui sont souvent des auto-entrepreneurs et qui vont se retrouver en grande difficulté car c’est parfois leur seule source de revenus."

À 38 ans, l’animateur, originaire de Papeete, est une figure bien connue de tous les festivals polynésiens en France et en Europe. Avec son complice « Mitch », président de l’association Ori Hau Nui et organisateur du festival des îles du Pacifique à Mérignac en Gironde, il a donc décidé de créer mi-avril un groupe facebook pour faire "face à la crise". Un groupe qui a rapidement fédéré plus d’une centaine de membres. "L’objectif, c’est de nous pencher ensemble sur les impacts économiques de cette crise du covid-19 pour nos activités et d’agir vite."

Avec tout de suite une première initiative proposée aux membres : la création d’un GIE, un groupement d’intérêt économique, pour négocier dès maintenant avec les loueurs de salles et les mairies, et essayer de reporter les manifestations qui peuvent l’être. Mais Tea Paraurahi voit plus loin encore, après la fin du confinement et au-delà de la crise du Covid-19.
 

L’idée serait de mobiliser tout le monde et de créer, en plus de tous ces salons et festivals, un événement de portée nationale, voire internationale, qui mettrait en avant les traditions, la musique, la culture et l’artisanat du Pacifique, et qui rassemblerait toutes les îles : Hawaï, la Polynésie française, Rapa Nui (île de Pâques) jusqu’à Wallis et Futuna, la Nouvelle-Calédonie et la Nouvelle-Zélande. Une semaine de festivités et de partage, qu’on pourrait lancer avant la fin de l’année et qui serait un peu 'un été dans l’hiver' !
-- 
Tea Paraurahi


Une façon aussi, dit-il, de prolonger les efforts de Marc Herehia Ravera, le président du collectif "Un pont pour Rehia", disparu l’an passé, qui avait lui-aussi fait ce rêve…
 
Les festivals polynésiens de l'Hexagone maintenus, annulés ou reportés
  • Festival polynésien du 1er au 3 mai 2020 à Meucon (56) ANNULÉ
  • Festival polynésien du 15 au 17 mai 2020 à Saint-Laurent des Arbres (30) REPORTÉ du 2 au 4 octobre 2020
  • Vendée Va’a du 20 au 23 mai 2020 aux Sables d’Olonne (85) ANNULÉ
  • Heiva I Paris le 22 mai à Paris (75) REPORTÉ le 20 octobre 2020
  • Village Pau’Lynésien du 22 au 24 mai 2020 à Pau (64) ANNULÉ
  • Festival polynésien les 30 et 31 mai 2020 à Aix-en-Provence (13) ANNULÉ
  • Gala de danse polynésienne le 6 juin 2020 à Plesse (44) ANNULÉ
  • Heiva les 6 et 7 juin 2020 à Lagrange (40) ANNULÉ
  • Escale à Tahiti les 13 et 14 juin 2020 au Havre (76) ANNULÉ
  • Festival du Triangle de la Polynésie du 26 au 28 juin 2020 à Angoulême (16) ANNULÉ
  • L’été tahitien du 3 au 5 juillet 2020 à Quéven (56) ANNULÉ
  • Festival polynésien du 3 au 5 juillet à Courcelles-lès-Lens (62) ANNULÉ
  • Journée polynésienne le 4 juillet 2020 à La Londe les Maures (83) ANNULÉ
  • Journées polynésiennes les 4 et 5 juillet 2020 à Vaugines (84) ANNULÉ
  • Festival de la Polynésie les 11 et 12 juillet à Royan (17) ANNULÉ
  • Polynesia Spirit les 11 et 12 juillet 2020 à Fouras (17) ANNULÉ
  • Festival polynésien les 11 et 12 juillet 2020 à Mandelieu La Napoule (06) ANNULÉ
  • Festival Polynésien Aremiti Piti du 21 au 23 août à Biganos (33) ANNULÉ
  • Festival des îles du Pacifique du 17 au 19 juillet 2020 à Mérignac (33)
  • Festival de la Polynésie les 8 et 9 août 2020 à Rochefort-sur-mer (17)
  • Festival polynésien les 8 et 9 août 2020 à Pia (66)
  • Week-end polynésien du 11 au 13 septembre 2020 à Cahors (46)
  • Fabulous Tiki Week-end salon du tatouage et des arts polynésiens les 12 et 13 septembre 2020 à Saint-Quentin-en-Yvelines (78) REPORTÉ les 5 et 6 décembre 2020
  • Festival Hura Tahiti le 4 juillet 2020 à Cazeaux (33) ANNULÉ
Les Outre-mer en continu
Accéder au live