outre-mer
territoire

Coronavirus : décès de Jean-Jacques Razafindranazy , le premier médecin victime de l’épidémie en France

coronavirus
Jean-Jacques Razafindranazy
Jean-Jacques Razafindranazy, premier soignant mort du coronavirus en France ©DR
Jean-Jacques Razafindranazy, originaire de Madagascar, était médecin urgentiste à l'hôpital de Compiègne. Il est mort cette semaine du coronavirus après avoir été hospitalisé à Lille.
 
C'est le premier soignant officiellement victime du coronavirus. Le ministre de la Santé, Olivier Véran a confirmé cette information sur RTL. "J'ai été informé hier (samedi) soir du décès d'un médecin hospitalier, c'est à ma connaissance (...) la première situation qui a frappé un médecin hospitalier", a déclaré M. Véran au Grand Jury RTL-Le Figaro-LCI. 
 

"A cause d'une garde de trop"

L'un de ses enfants fait part de la nouvelle sur Facebook. "Mon père ce héros, médecin aux urgences de Compiègne est parti trop vite à cause du coronavirus". "Passionné par son travail, il n'a pas pris sa retraite. Laissant derrière lui, une famille qui ne l'oubliera jamais", ajoute-t-il.

Son fils raconte encore que son père, Jean-Jacques Razafindranazy revenait de vacances passées à Madagascar, la grande île d’où il était originaire. Il était "en pleine forme". Avant de poursuivre : "mais le covid-19 était plus fort. Et surtout à cause d'une garde de trop."
 
Le médecin urgentiste était âgé d'une soixantaine d'années. Selon France 3 Hauts-de-France, il était malade depuis 3 semaines. Il a été hospitalisé dans un premier temps à Compiègne puis son état s'est dégradé. Il a donc été transféré au CHU de Lille où il est décédé. Son fils rend hommage "aux soignants de l'hôpital de Lille qui ont tout essayé".
 

"Maladie extrêmement grave"

Toujours selon France 3 Hauts-de-Seine, sa femme est médecin généraliste. Après avoir développé des symptômes du Covid-19, elle est restée confinée chez elle et n'a pas pu accompagner son mari. Ses enfants rappellent dans leur message que "la maladie est extrêmement grave et ne doit pas être pris à la légère."

L'hôpital de Compiègne a fait partie des premiers hôpitaux à prendre en charge les patients atteints du coronavirus dans le cluster de l'Oise. 
 

"Restez chez vous" implore la fille du médecin

Regardez le reportage diffusé dimanche soir dans le journal de 20h de France 2. La fille du médecin décédé témoigne et appelle chacun à respecter les consignes et à rester chez soi.
France 2 décès médecin