Coronavirus : Emmanuel Macron estime que les territoires français du Pacifique peuvent être "des territoires pilotes" pour le déconfinement

coronavirus
visioconf pacifique Macron
©DR
Mercredi à l'Elysée, le chef de l'Etat s'est entretenu en audioconférence avec les reponsables politiques et les représentants de l'Etat en Nouvelle-Calédonie, Polynésie et Wallis et Futuna. "On peut faire des territoires ultramarins des territoires pilotes en matière de déconfinement", estime-t-il.
"J'ai une pensée aujourd'hui pour nos amis polynésiens que je devais normalement visiter il y a quelques semaines, ce n'est que partie remise". C'est par ces mots que le chef de l'Etat a ouvert la visiocoférence avec les prinicipaux élus et les représentants de l'Etat dans les collectivités du Pacifique. Emmanuel Macron a également annoncé en préambule qu'il effectuera un point similaire demain, jeudi 29 avril, avec les territoires ultramarins de l'Atlantique et de l'océan Indien. 
 

Territoires pilotes pour le déconfinement

Emmanuel Macron explique dans son introduction avoir souhaité "un échange très libre" avec ses interlocuteurs sur "l'évolution du Covid et l'organisation des territoires du Pacifique". "Vous avez formidablement géré ensemble avec les compétences qui sont les votres cette phase qui était difficile (...) avec des vrais résultats à la clé".  Wallis et Futuna ne compte aucun cas de coronavirus, tandis que la Polynésie et la Nouvelle-Calédonie ont déjà débuté la phase de déconfinement.
 

Compte tenu de la situation qui est la votre, je pense vraiment qu'on peut faire des territoires ultramarins des "territoires pilotes" en matière de déconfinement. 

Emmanuel Macron


 Le chef de l'Etat explique également vouloir faire un point sur l'accompagnement économique des territoires du Pacifique. 

Regardez les premières minutes de cette visioconférence à l'Elysée :
©la1ere

 

Les participants

Lors de cette audioconférence depuis le palais de l'Elysée, outre Emmanuel Macron et la ministre des Outre-mer Annick Girardin, participaient les responsables politiques et les représentants de l'Etat des collectivités françaises du Pacifique : Polynésie, Nouvelle-Calédonie et Wallis et Futuna. Ont notamment participé à cette réunion à distance Thierry Santa, le président du gouvernement de Nouvelle-Calédonie, Edouard Fritch, président du gouvernement de Polynésie. Parmi les autres participants Gaston Tong Sang, président de l'Assemblée de Polynésie, Roch Wamytan, président du Congrès calédonien et Atoloto Kolokilagi, président de l’Assemblée territoriale de Wallis et Futuna. Les présidents des associations de maires de Polynésie et Calédonie ont également participé à cette réunion. 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live