Coronavirus : l'aide de la mairie de Paris aux étudiants réunionnais contraints à une quarantaine avant les concours

coronavirus
Etudiants
Photo d'illustration ©Imaz Press

C’est la fin d’une épreuve pour les six étudiants boursiers partis de La Réunion pour passer leurs concours à Paris. Contraints à une quarantaine coûteuse, ils ne sont finalement pas livrés à eux-mêmes. Ils ont reçu l’aide de la mairie de Paris pour leur hébergement.

Ils sont soulagés, mais ne peuvent pas encore souffler puisqu'il faut se remettre à réviser. Obligés de venir dans l'Hexagone passer des concours qui leur ouvrent les portes de certains cursus, six étudiants réunionnais ont été contraints de se soumettre à un isolement de sept jours à leur arrivée, sans qu'aucune solution d'hébergement ne leur soit proposée. 

Réviser dans de bonnes conditions

La mairie de Paris est intervenue et a trouvé une solution. Les jeunes Réunionnais sont désormais logés dans le 5e arrondissmeent de la capitale et peuvent préparer leurs examens dans de bonnes conditions. "C'est vrai que nous avoir proposé un logement comme ça, dans des tarifs abordables pour des étudiants, ça nous enlève vraiment une grosse pression, explique Maël Lescure qui passe prochainement un oral pour entrer dans une grande école. Et puis, on est dans un endroit assez calme pour travailler."

"On a tout ce qu'il nous faut : le micro-onde, le frigo, de quoi dormir (...) Ils nous on mis à disposition tout ce dont on avait besoin : le linge, les serviettes, les tapis..., poursuit Maël Lescure. On est autonomes, on s'organise en foncion de nos besoins." La mairie de Paris prend en charge une partie des 1 200 euros du loyer, 300 euros restant à la charge des étudiants. "Ce qui aurait été injuste, c'est une forme d'inégalité de traitement", reconnaît Ian Brossat, adjoint à la Marie de Paris en charge du logement. C'est lui qui a mis en relation le professeur qui avait alerté sur la situation avec un bailleur social de la ville de Paris. 

Vers un partenariat ? 

Aggravées par la crise sanitaire, les difficultés des étudiants réunionnais - et des Outre-mer en général - sont fréquentes au moment des concours d'entrée dans le supérieur. "Même sans septaine, chaque année, on a des étudiants réunionnais qui sont amenés à passer leurs oraux à Paris, ça reste une difficulté, admet Ian Brossat. Je souhaiterais que dans les années qui viennent soit systématisé un partenariat pour éviter qu'ils ne soient livrés à eux-mêmes." 

Ecoutez le reportage de Kenza Cissé : 

Un logement pour les six étudiants réunionnais contraints de s'isoler à Paris