Le coronavirus est-il vraiment sous contrôle Outre-mer, comme le dit Edouard Philippe ?

coronavirus
Laboratoire Covid 19 CORONAVIRUS
©Gov Tom Wolf
"L'évolution de l'épidémie dans les Outre-mer semble (…) sous contrôle", a déclaré le Premier ministre dimanche. Si des signes d’amélioration sont visibles, le virus et ses conséquences ne paraissent pas maîtrisés partout. Outre-mer la 1ère fait le point territoire par territoire.
 
Si les chiffres semblent, effectivement, montrer que la situation s'est améliorée dans les territoires du Pacifique, ailleurs il est difficile d'affirmer à ce stade que la propagation du virus et ses conséquences sont maîtrisées, comme l'a dit le Premier ministre dimanche 19 avril à la télévision. L'afflux de malades dans les hôpitaux est contenu, mais le nombre de cas continue d'augmenter nettement par endroit, tout comme le nombre de décès.
 

Chiffres encourageants dans le Pacifique, plus inquiétants ailleurs


► Nombre de cas annoncés dans chaque territoire
Au total, ce lundi 20 avril, le nombre de cas recensés officiellement en Outre-mer s'élève à 1 217. Les bilans varient notablement d'un territoire à l'autre : aucun cas n'a été recencé à Wallis et Futuna pour le moment, alors que La Réunion a dépassé les 400 tests positifs ce week-end. 
 
La RéunionMayotteGuadMartÎles du
Nord
GuyanePolynésieNouvelle-
Calédonie
St Pierre
et
Miquelon
408284148163439755181
Les chiffres sont ceux délivrés par les autorités sanitaires de chaque territoire le 19 avril, sauf à Mayotte, à La Réunion et en Nouvelle-Calédonie où il s'agit des chiffres du 20 avril, compte-tenu du décalage horaire. 

► Nombre de cas annoncés pour 10 000 habitants
La RéunionMayotteGuadMartÎles du
Nord
GuyanePolynésieNouvelle-
Calédonie
St Pierre
et
Miquelon
4.87.53.74.39.63.720.51.6
La population prise en compte est la "population légale" calculée par l'INSEE.
Les trois territoires du Pacifique apparaissent nettement moins touchés par l'épidémie. Là-bas, les mesures de confinement ou de distanciation sociale ont d'ores et déjà été assouplies. Les élèves de Wallis et Futuna sont de retour à l'école ce lundi, alors que l'activité économique a repris presque normalement en Nouvelle-Calédonie aujourd'hui. Et la Polynésie envisage désormais un déconfinement "dans les îles", hors Tahiti et Moorea. 

Pour la France entière, on dénombre 17 cas pour 10 000 habitants. La situation dans les territoires d'Outre-mer semble donc contenue. Si à La Réunion et aux Antilles, les chiffres sont sensiblement similaires, les résultats de trois territoires sortent du lot : Saint-Martin et Saint-Barthélemy (9,6 cas pour 10 000 habitants) - dont les bilans sont groupés car donnés par une seule et même préfecture, mais aussi Mayotte (7.5 cas pour 10 000 habitants). Bien qu'inférieurs, ce sont les chiffres de l'archipel de l'océan Indien qui inquiètent le plus aujourd'hui, car dans les Îles du Nord, l'épidémie semble désormais contenue.
 

Propagation du virus

Hormis à Mayotte, la propagation du virus a nettement ralenti dans l'ensemble des territoires d'Outre-mer. Partout, sauf dans l'archipel de l'océan Indien, les graphiques s'aplatissent à partir du début du mois d'avril. Mais ce constat est à prendre avec beaucoup de prudence : le plateau atteint dans ces territoires ne résistera que si les règles de confinement, là où il est toujours en vigueur, continuent d'être strictement respectées. 

Le Nouvelle-Calédonie n'a recensé aucun nouveau cas de Covid-19 depuis le 2 avril. La Polynésie stagne à 55 cas depuis le 13 avril. Le nombre de nouveaux cas quotidiens à ralenti dans tous les territoires de l'Atlantique.

En revanche, dans l'océan Indien, le situation est plus complexe, contrairement à ce que laisse penser le message du Premier ministre. Après un ralentissement autour du 8 avril, la propagation du virus s'accélère de nouveau à Mayotte. À La Réunion, le nombre de nouveaux cas quotidiens est reparti à la hausse après un palier observé entre le 11 et le 15 avril (seuls deux nouveaux cas avaient été annoncés sur cette période).
 

Guérisons et décès en hausse

(Pour afficher le détail des résultats, passez le curseur sur le graphique.)

► 51,5% des personnes contaminées sont guéries Outre-mer
Sur les 1 217 cas avérés à ce stade en Outre-mer, au moins 627 peuvent être considérées comme guéries. C'est plus de la moitié des personnes qui ont, officiellement, contracté le Covid-19 (51,5%). Ces résultats sont d'autant plus encourageants que les hôpitaux en Outre-mer ne sont pas débordés, a affirmé le ministre des Outre-mer le 14 avril. Actuellement, 29 personnes sont hospitalisées en service de réanimation Outre-mer : 13 en Guadeloupe, sept en Martinique, deux en Guyane, deux à La Réunion, quatre à Mayotte et un en Polynésie. Le taux d'occupation des lits n'est pas inquiétant à ce stade, a affirmé Annick Girardin, le 14 avril. 

Plusieurs territoires (Antilles, Guyane, Mayotte) rendent public quotidiennement le nombre de personnes officiellement guéries. Cependant, le chiffre le plus récent annoncé à La Réunion date du 15 avril. La Polynésie - qui ne le faisait pas jusqu'ici, délivre depuis ce lundi 20 mai - "le nombre de personnes ne présentant plus les signes de la maladie", via la Direction de la Santé. Le chiffre donné en Nouvelle-Calédonie est celui des personnes sorties de l'hôpital jusqu'à ce lundi 20 mai. 

► 29 décès en Outre-mer
Le nombre de décès varie de manière notable selon les territoires, indépendamment de la population. Encore une fois, les territoire du Pacifique sont les plus épargnés : aucun décès lié au Covid-19 n'a, officiellement, été recensé en Polynésie, en Nouvelle-Calédonie et, évidemment, à Wallis et Futuna où le virus n'a pas été détecté. De même, La Réunion affiche un chiffre très encourageant : malgré 408 contaminations avérées, aucun décès n'a été signalé par les autorités sanitaires.

En revanche, aux Antilles, les chiffres sont plus inquiétants avec 24 décès au total. La Martinique, à elle seule, en recense 14. Six d'entre eux ont été annoncés ces trois derniers jours.

La Guyane vient d'enregistrer un premier décès : un septuagénaire, hospitalisé en réanimation depuis six jours, est mort ce dimanche soir. 

À Mayotte, quatre décès liés au coronavirus ont été annoncés. Cependant, d'après les dernières données publiées par l'Insee, Mayotte a connu une augmentation de 30% de sa mortalité en mars 2020 par rapport à la même période l'an passé. L'ARS considère que ces décès sont liés à la dengue, dont les symptômes sont pourtant proches de ceux du Covid-19 selon les médecins. 
 
 La RéunionMayotteGuadMartÎles du
Nord
GuyanePolynésieNouvelle-
Calédonie
St Pierre
et
Miquelon
Nombre de décès0481421000
Taux de létalité0%1,4%5,4%8,6%4,7%1%0%0%0%

Le taux de létalité est le nombre de décès rapporté au nombre de personnes testées positives dans chaque territoire. Il est différent du taux de mortalité qui met en relation le nombre de morts par rapport à l’ensemble de la population. 

Problème : tous les malades n’ont pas, jusqu’ici, été diagnostiqués. Le gouvernement a annoncé la semaine dernière que toute personne présentant des symptômes ferait désormais l'objet d'un test. Mais les futurs taux de létalité, bien que plus proches de la réalité, ne pourront être parfaitement justes, les personnes asymptomatiques n'étant pas prises en compte car il n’est pas prévu de dépistage massif en Outre-mer, malgré des demandes, notamment d'élus.