Coronavirus : la Région Île-de-France fait un don de 100 000 masques à la Guadeloupe

coronavirus
Masques de protection (photo d'illustration)
Masques de protection (photo d'illustration) ©CARLO BRESSAN / AFP
La Région Guadeloupe et l’Ile-de-France ont noué un partenariat pour l'acheminement de masques en provenance de Chine. Interviewée par Outre-mer la 1ère, Valérie Pécresse, présidente de la région Ile-de-France, confirme qu'un don de 100 000 masques a été fait à la Guadeloupe. 
 
"Nous avons énormément de Guadeloupéens qui sont Franciliens", rappelle Valérie Pécresse, présidente de la région Ile-de-France interrogée par Outre-mer la 1ère. "Donc quand Ary Chalus, le président de la Région Guadeloupe, m’a contacté pour me dire "on a besoin d’aide, on a besoin de soutien", poursuit-elle, j’ai tout de suite répondu présente".
 

Pont aérien avec la Chine

Valérie Pécresse à la tête de la Région Ile-de-France a mis en place une centrale d’achat de masques en Chine. "Cette centrale d’achat fonctionne bien, affirme-t-elle, car nous avons une très grosse communauté franco-chinoise en Ile-de-France qui nous a aidé à mettre en place ce pont aérien entre la Chine et l’Ile-de-France".
 

Don de 100 000 masques

C’est ainsi que la présidente de région a proposé  à Ary Chalus que la Guadeloupe puisse commander ses masques à travers cette centrale d’achat. "Par ailleurs comme il m’a dit l’urgence d’équiper les soignants et les personnels des EPHAD, précise Valérie Pécresse, la région a donc fait un don de 100 000 masques pour faire face à cette urgence". Elle précise que le voyage de Roissy jusqu’à la Pointe-à-Pitre reste à la charge de la région Guadeloupe.
 

Des prix qui s'envolent

Les masques coutent 68 centimes "car il faut payer aussi le voyage de Chine", ajoute la présidente qui note que depuis le début de l’épidémie en Europe, le prix des masques s’envolent.
 

Le choix de Cuba pour la Martinique

Interrogée par Outre-mer la 1ère sur ses contacts avec les autres collectivités d’Outre-mer, la présidente de la région Ile-de-France raconte qu’elle a eu au téléphone le président de collectivité de Martinique, Alfred Marie-Jeanne qui, lui, a fait le choix d’un partenariat avec Cuba.
 

Patrick Karam et Babette de Rozières

Le choix d’Ary Chalus a été de se tourner vers l’Ile-de-France. Valérie Pécresse rappelle que son équipe compte des Guadeloupéens, Patrick Karam (démissionnaire de la vice-présidence de la Région) et Babette de Rozières très attachés à leur terre natale.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live