Les recettes d’une famille martiniquaise dans l’Hexagone pour un confinement serein

coronavirus
Famille martiniquaise confinée en région parisienne
Famille martiniquaise confinée en région parisienne ©DR
Comment passer le temps avec une ado et un petit de 7 ans confinés dans un appartement de la région parisienne ? Kathleen a trouvé la solution. Le matin, devoirs puis l'après-midi, danse, jeux, ballon et tâches ménagères. Le tout  en musique. La preuve en vidéos.
 
Vivre confinée avec des enfants qui rêvent de prendre l’air, de voir leurs copains, ce n’est pas simple. Alors pour oublier la situation, il faut faire preuve d’imagination. En région parisienne, une famille martiniquaise tente d‘apporter de la joie et de la bonne humeur dans cette vie quotidienne qui a perdu un peu de son charme.
 
Mathys et Alyssa avant le confinement
Mathys et Alyssa avant le confinement ©DR
 

Réenchanter le quotidien

Pour réenchanter le quotidien, Kathleen, fonctionnaire de police a opté pour une "discipline souple". "Le matin, on fait les devoirs, pas le choix". Alyssa, 13 ans et Mathys, 7 ans, se plient de bonne grâce aux consignes. Même avant le confinement, cette mère de famille suivait attentivement la scolarité de ses enfants. "Ça ne fait pas trop de différence, finalement", dit-elle.
 

Les devoirs à la maison

Au départ, la plate-forme en ligne n’était pas vraiment au point en raison de problèmes techniques, mais aujourd’hui tout fonctionne et les professeurs répondent présents. "Nous avons de la chance, si on a la moindre question, on peut leur écrire et ils sont très disponibles", témoigne la mère de famille.
Mathys fait des travaux manuels
Mathys fait des travaux manuels ©DR


Jouer au ballon

L’après-midi, c’est le moment où il faut faire preuve d’inventivité. Chaque jour, il y a plusieurs options : jouer au ballon dans la résidence. "Les voisins très organisés ont mis en place un planning pour éviter que les enfants se croisent. Ça fonctionne très bien. Mais on ne va pas plus loin que ce jardin", raconte Kathleen.
 

Danse

Autre activité : "chaque jour, on danse !" Et pour motiver la troupe à participer aux tâches ménagères, Kathleen n’a pas trouvé mieux que le tube de Zouk machine, Maldòn. Alyssa est devenue, grâce à ce titre, une vraie fée du logis. La preuve en vidéo (montez le son !) :

Et quand on ne danse pas dans cette famille, il y a toute une pile de jeux qui sont prêts à l’emploi. "Monopoly, 1000 bornes, Taboo, c’est un bon moyen de se retrouver en famille", plaide Kathleen.
Jeux
Jeux de famille ©DR

Autre option : les travaux manuels. Et ça, Mathys, c’est une activité qu’il apprécie.

 

Garder le rythme

"Parfois c’est pesant, ce n’est pas facile, mais cette période de confinement nous permet de se retrouver en famille", témoigne Kathleen qui d’habitude travaille souvent les week-ends.

A la maison désormais, c’est son mari, lui aussi fonctionnaire de police, qui fait les courses. "Il part au travail et sur le chemin du retour, il va au magasin. Cela évite au reste de la famille de s’y rendre", précise Kathleen.

Mathys et Alyssa se chamaillent un peu mais '"lls ne peuvent pas se séparer".  "Ils ont bien compris que ça allait durer longtemps", note leur mère qui compte bien garder le rythme.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live