Coronavirus : la Polynésie française se confine

coronavirus
Papeete
©Pixabay
La Polynésie va appliquer à partir de samedi et pour au moins quinze jours des mesures de confinement de la population pour lutter contre l'épidémie de Covid-19, a annoncé vendredi le représentant de l'Etat en Polynésie française, Dominique Sorain.
 
Le nombre de personnes infectées par le nouveau coronavirus en Polynésie est passé de trois, en début de semaine, à quinze, a précisé M. Sorain lors d'un point-presse aux côtés du président polynésien, Edouard Fritch. Aucun décès n'a été recensé. 


Confinement

"Dès samedi, tous les rassemblements sur la voie publique et dans la sphère privée sont interdits", a indiqué M. Sorain, en annonçant également la fermeture des commerces, à l'exception notamment des magasins d'alimentation, des stations-service, des boulangeries et des pharmacies. 

Les sorties sont possibles "pour des raisons professionnelles ou indispensables et en respectant scrupuleusement les gestes barrière", a-t-il souligné. Il a assuré qu'il n'y aurait pas de pénurie dans les magasins, mais beaucoup de Polynésiens se sont aussitôt précipités dans les grandes surfaces pour constituer des stocks de nourriture.
 
confinement ruée dans les magasins
File d'attente à l'entrée d'une grande surface de Punaauia. ©DR

Large autonomie

La Polynésie française disposant d'une large autonomie, notamment en matière de santé et d'éducation, les mesures annoncées lundi soir par le président Emmanuel Macron ne s'y appliquaient pas automatiquement.

Les autorités locales avaient ordonné lundi la fermeture des établissements scolaires et la mise en quarantaine pendant quatorze jours des voyageurs arrivant par avion. Une série de mesures pour limiter les répercussions économiques et sociales de l'épidémie, comme un moratoire sur les taxes et redevances, ont également été annoncées jeudi.
 

Revenu minimum

Mais les organisations syndicales et patronales demandent un revenu minimum de solidarité de 120.000 Francs Pacifique (1.000 euros) pour les personnes confinées qui ne pourront plus travailler, une mesure dont le coût est estimé à 67 millions d'euros par mois de confinement. 
 

Le Heiva i Tahiti 2020 annulé

L'éclatement géographique des îles polynésiennes, la prévalence du diabète, de l'obésité et de l'insuffisance rénale, font craindre un taux de mortalité important dans cette collectivité. Le plus grand événement culturel local, le  Heiva i Tahiti 2020, programmé chaque année en juillet, a également été annulé, a annoncé Dominique Sorain.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live