Coronavirus : les premières quatorzaines d’étudiants ultramarins dans l’Hexagone ont commencé

coronavirus
Quatorzaine Ultramarins
Plus de 200 étudiants originaires des Antilles, de Guyane et de Saint-Pierre et Miquelon ont débuté une quarantaine en région parisienne ©Mickael Bastide
Des étudiants originaires des Outre-mer ont entamé une quatorzaine dans le Val-d’Oise, étape fortement conseillée avant un retour dans leurs territoires. Ils sont à l’isolement dans deux hôtels proches de l’aéroport de Roissy. Logement et nourriture sont pris en charge par l’État.
Ils sont un peu plus de 200 étudiants originaires des Antilles, de Guyane et de Saint-Pierre et Miquelon à avoir débuté une quarantaine en région parisienne avec l’espoir de rentrer dans leurs territoires respectifs d’ici deux semaines. La ministre des Outre-mer, Annick Girardin, leur a rendu visite samedi matin.
 

Préserver les Outre-mer d’une 2e vague

Les jeunes Antillais ont été accueillis vendredi dans un hôtel de la commune de Tremblay, alors que les Guyanais et les Saint-Pierrais ont, eux, été placés à l’isolement dans un établissement situé à Roissy. Accompagnés par le ministère des Outre-mer ou Ladom, ils sont les premiers à s’être inscrits pour bénéficier du système. D’autres quatorzaines seront mises en place dans les semaines à venir.

Les étudiants qui choisissent de rentrer en dehors de ce dispositif sont fortement encouragés à effectuer une quatorzaine à domicile à leur arrivée. L’objectif est clair : il s’agit d’accompagner le retour des jeunes qui ont dû se confiner dans l’Hexagone, tout en évitant une reprise des contaminations dans leurs territoires d’origine.
 
quatorzaine ultramarins
Des jeunes accueillis à l'hôtel, le 16 mai 2020. ©Mickael Bastide
 
Lindsay Touloucanon a préféré subir la quarantaine dans l’Hexagone : "je trouve ça plus simple de leur faire avant de rentrer, explique l’étudiante arrivée jeudi. On est dejà confinés, autant le rester. Si on prend l’avion et qu’on arrive en Guadeloupe, je pense que psychologiquement, c’est plus difficile."
 

Visite médicale, lecture et cours de sport

Pour s’assurer qu’ils ne présentent pas de symptômes du Covid-19, les jeunes isolés en région parisienne ont été soumis à un premier test PCR à leur arrivée dans le cadre d’un protocole sanitaire établi avec les autorités. Un autre test de dépistage sera réaliser la veille du départ. Ils ont également passé une visite médicale. 

Lindsay Touloucanon répond à Tessa Grauman


"On ne doit pas sortir de nos chambres sans masque et on doit, d’ailleurs, éviter le maximum de sortir de la chambre, détaille Lindsay Touloucanon. Les repas sont déposés devant la porte." L’étudiante en Master d’Ergonomie à Paris prévoit pourra rentrer le 28 mai chez elle en Guadeloupe, si elle ne contracte pas le Covid-19 d’ici là.

Outre les cours que certains vont continuer de suivre à distance, les étudiants vont pouvoir bénéficier de cours de sport mis en place par l’équipe de la Croix Rouge qui les encadre sur place. Des livres ont également été mis à leur disposition. 
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live