Coronavirus : Saint-Barth se confine, mais en silence

coronavirus
Saint-Barthélemy
Saint-Barthélemy ©HELENE VALENZUELA / AFP
Comme tous les Français, les 10.000 habitants de Saint-Barthélemy, petite île des Antilles françaises, sont confinés chez eux depuis lundi. Mais ils doivent le faire en silence. 
 
Mercredi, le président de cette Collectivité d'outre-mer, Bruno Magras, a ajouté aux directives nationales un arrêté interdisant "l'émission de bruits excessifs".
 

Stop aux décibels élevés

Premiers visés, les nombreux chantiers de construction. La densité étant très élevée sur ce territoire de 21 km2, les bruits de marteaux piqueurs et brise-roche hydrauliques sont devenus très vite insupportables aux oreilles des gens confinés chez eux. L'utilisation de tout engin bruyant est proscrite pour toute la durée du confinement, bien que l'on entende encore résonner les coups de marteau et les outils des ouvriers.


Des cas de Covid-19

Certaines entreprises locales avaient cependant décidé dès le discours d'Emmanuel Macron lundi de cesser leur activité. L'île, célèbre pour ses riches visiteurs, et où repose Johnny Hallyday depuis 2017, a recensé cinq cas de Covid-19 depuis le début de l'épidémie, dont trois sont désormais guéris et deux actuellement soignés à domicile. Gustavia, le quartier principal, abrite un petit hôpital qui n'est pas équipé pour la réanimation et ne peut accueillir plus de trois patients isolés à la fois ; si des cas graves de coronavirus survenaient, les patients devraient être évacués un à un par avion vers l'île voisine de Saint-Martin ou le CHU de la Guadeloupe.
           

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live