Coronavirus : toujours dix cas dans les Outre-mer qui restent au stade 1 (gouvernement)

coronavirus
Ministère des Outre mer
©David Ponchelet
Dans un communiqué diffusé lundi 9 mars en fin de journée, le ministère des Outre-mer fait le point sur le coronavirus dans les Outre-mer : toujours dix cas avérés, la phase 2 n'est pas activée mais la mesure d'interdiction des rassemblements de plus de mille personnes sont applicables.
Dans un communiqué publié lundi 9 mars en début de soirée à Paris, le ministère des Outre-mer explique qu'une "task force interministérielle dédiée aux Outre-mer" s'est déroulée dans la journée pour faire le point sur le coronavirus dans les Outre-mer. 


Toujours dix cas

Sur le plan de la contamination, aucun cas supplémentaire n'est avéré dans les Outre-mer. Ils sont toujours au nombre de dix

►Saint-Martin/Saint-Barthélémy : trois cas
►La Guyane : cinq cas
►La Martinique : deux cas

 

L'alerte 1 en vigueur

Le communiqué du ministère précise que si la France hexagonale est en alerte 2, les Outre-mer restent en alerte 1 :

Le stade 1 est maintenu dans l'ensemble des territoires, selon des modalités d'application différenciées (...) pour le moment le stade 2 dont l'objectif est de freiner la propagation, n'est pas applicable dans l'ensemble des territoires. 

 

Les rassemblements

Même si la phase 2 n'est pas activée, les mesures prises pour la France hexagonale s'appliquent dans les Outre-mer, notamment l'interdiction des rassemblements de plus de mille personnes. 

Les navires de croisière

Le communiqué précise qu'une attention particulière concerne les navires de croisière et les avions : 

La desserte des navires de croisière et la doctrine à appliquer en matière de contrôle des entrées et des escales ont été abordées par la task force interministérielle. Des mesures de prévention particulières sont prises par les préfets pour les îles à l’arrivée des avions et des navires de croisière.


 

Le communiqué 

communiqué 1
©MOM
communiqué 2
©MOM