Coronavirus : 163 personnes hospitalisées dans les régions d’Outre-mer au 4 avril 2020

coronavirus
Chambre d'hôpital (photo d'illustration)
Chambre d'hôpital (photo d'illustration) ©ANDREAS SOLARO / AFP
Le nombre d’hospitalisations diffère selon les territoires. Il est plus élevé en Martinique et moindre en Guyane, selon les dernières données de Santé Publique France.
 
Les moyens hospitaliers varient d’une région à une autre. Mais que ce soit en Martinique, en Guadeloupe, en Guyane, à La Réunion et encore plus à Mayotte, les moyens en matériels et en personnel ne sont pas comparables à ceux de l’Hexagone.

A Mayotte par exemple il y a quatre fois moins de lits par habitants que la moyenne nationale. La Martinique se rapproche de l'Hexagone en terme de lits mais dispose de peu de moyens. Le directeur du CHU de l'île a annoncé à Martinique la 1ère, disposer d'une centaine de respirateurs, matériel indispensable pour soigner les personnes en soins intensifs.

Face à la propagation du virus, la capacité d'accueil en réanimation devrait être augmentée. Elle est de 16 places à Mayotte, en Guadeloupe où le nombre était de 12 lits le 25 mars 2020, des dispositions doivent être prises pour atteindre 65 lits en réanimation. 
 

Des hospitalisations plus nombreuses en Martinique

Si le nombre de cas Outre-mer est plus élevé à La Réunion, ce département ne compte au 6 avril 2020 aucun décès, et le nombre de personnes hospitalisées est de 15%. La Martinique est la région où le nombre d’hospitalisation est le plus élevé ainsi que le nombre de personnes admises en réanimation.
 

Peu d’hospitalisations en Guyane

Cette deuxième région de France par sa superficie et parmi les moins peuplée de France, est le territoire d’Outre-mer qui comptabilise le moins de cas à ce jour, et le moins de personnes hospitalisées.
Pour éviter une explosion de cas dans les jours à venir, le préfet de Guadeloupe a durci le ton pour le week-end Pascal. Il a pris un arrêté instaurant un couvre-feu quasi-total de 4 jours.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live