Le coup de gueule de Luc Saint-Eloy, metteur en scène de "L'impossible procès"

théâtre
Luc Saint-Eloy juste avant la première représentation parisienne de "L'impossible Procès"
Luc Saint-Eloy juste avant la première représentation parisienne de "L'impossible Procès" ©FTV
Alors que se tenait lundi 5 octobre, à l’Epée de bois, à Paris, la première des 18 représentations de L’impossible procès, le metteur en scène Luc Saint-Eloy dénonce le manque de soutien de la Guadeloupe et de la mairie de Paris.

 
L’Impossible procès est le récit du procès de 18 Guadeloupéens trainés en justice à Paris devant la Cour de Sureté de l’Etat entre février et mars 1968. Membres du G.O.N.G (le Groupe d’Organisation Nationale de la Guadeloupe), l’état leur reproche d’être à la  tête des manifestations d’ouvriers qui réclamaient, en 1967, une augmentation de salaire de 2,5%. Les 26 et 27 mai, ces mouvements de protestations sont réprimés dans le sang. Faisant entre huit et plusieurs dizaines de morts. Cet évènement est l’un des trois faits marquants et troubles de l’histoire des Antilles-Guyane sur lequel la Commission Benjamin Stora s’est penchée en 2016 pour faire la lumière.
 

Une pièce compliquée à monter

En 2018, Luc Saint-Eloy souhaite créer cette pièce (texte de Guy Lafages) pour fêter les 50 ans de ce procès qui s’est tenu 50 ans auparavant à Paris. Mais cela ne se fait pas avec la Guadeloupe :« Parce que souvent, on est pas assez entendu, on est pas compris » explique Luc Saint-Eloy. « C’est en Martinique que je l’ai créée et c’est grâce à la Martinique que la pièce a pris naissance » poursuit le metteur en scène. « Je le dis : j’attends le soutien de la Région Guadeloupe qui s’était engagée à nos côtés et qui est sourde à nos appels. »
 

Manque de soutien à Paris aussi

Souhaitant présenter la pièce à Paris (où s’est donc  tenu le procès), Luc Saint-Eloy s’adresse à l’Adami, l’organisme qui finance entre autre la création. « Pour répondre aux critères de l’Adami, il me fallait 18 dates. C’est pour ça qu’on est programmé tout le mois d’octobre. Je trouve ces 18 dates. Je fais venir les comédiens de Guadeloupe, de Martinique, de Marseille. En toute logique, j’aurais dû l’obtenir. Mais non. Et c’est par téléphone qu’on vous le dit. Du coup, il n’y a pas de courrier. »

« Même chose pour le soutien de la Ville de Paris. Alors, je prends des décisions  délicates. J’ai décidé de lancer une cagnotte pour que le public qui nous soutient puisse participer. Car il me faut compléter mon budget de production. »

 

Reportage

Regardez le reportage de Louis Otvas Denis Rousseau-Kaplan et Daniel Quellier qui ont assisté à la première réprésentation parisienne de L'impossible procès :
©la1ere


 
L'impossible Procès
La pièce adaptée et mise en scène par Luc Saint-Eloy se joue du 5 au 28 octobre 2020, au Théâtre de l’Epée de Bois à la Cartoucherie, du lundi au mercredi à 20h30 et le dimanche à 17h. Plus d'infos en cliquant ici. 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live