Covid-19 : "Reste confiné, joue du ukulele !"

coronavirus
Titaina Puairau
"Reste confiné ! Joue du ukulele !" : c'est le message de Titaina Puairau à Bordeaux. Cette Polynésienne et son compagnon proposent aux débutants de profiter du confinement pour apprendre à jouer du ukulele grâce à leur blog.
"Le ukulele est un instrument joyeux et on a vraiment besoin de joie en ce moment !" Et Titaina sait de quoi elle parle. Auxiliaire de vie pour les personnes âgées à Bordeaux, elle continue à travailler tous les jours malgré la menace du coronavirus. "C’est dur, on doit vraiment faire attention avec le masque, la blouse de protection et le gel, raconte la Polynésienne. Mais j’aime ce travail : j’aide les personnes âgées et elles m’apportent aussi beaucoup.

Tous les soirs, quand elle rentre à la maison, elle reprend donc son instrument fétiche et partage sur son blog ses conseils… de débutante ! Originaire de Moorea, elle ne joue du ukulele que depuis deux ans seulement. Et c’est l’éloignement qui a fait vibrer sa corde sensible. "Je suis arrivé dans l’Hexagone en 2015 et le fenua me manquait. Je n’ai jamais appris à jouer quand j’étais là-bas mais aujourd’hui, le yuke me ramène un peu chez moi.
 
 

Découvrir et apprendre ensemble le ukulele

C’est surtout son compagnon qui l’a fortement encouragée. "C’est un son qui vous envahit, explique Frédéric qui a vécu 7 ans en Polynésie. Quand vous débarquez à Tahiti, à la sortie de l’avion, il y a toujours un groupe pour accueillir les touristes ou les locaux qui reviennent chez eux avec des chants traditionnels de bienvenue. C’est un instrument vraiment chaleureux !".

Informaticien de métier, c’est lui aussi qui a poussé sa "vahiné", comme il dit, à créer ensemble Ukulele liberté, un blog réservé aux débutants. On peut y trouver des tutoriels vidéo ou télécharger gratuitement un guide pour découvrir les premiers accords ou les secrets de l’instrument.
 
reste confiné joue du ukulele
©Titaina Puairau et Frédéric Courtade

Le couple a même lancé une chaîne YouTube sur laquelle Titaina interprète des chansons traditionnelles polynésiennes. Les internautes sont visiblement enchantés par l’idée. Leur blog compte aujourd’hui près de 600 abonnés. 

Des abonnés invités aujourd’hui à profiter du confinement pour démarrer le ukulélé ou avancer dans leur apprentissage. "C’est un contexte un peu déstabilisant pour tout le monde, explique Titaina. Mais comme on a plus de temps libre, il faut l’utiliser pour en faire quelque chose de positif !"