outre-mer
territoire

Cuba : le président Miguel Diaz-Canel annonce le gel des prix des biens et des services

social
cuba marché
Marché dans les rues de La Havane à Cuba. ©Yamil LAGE / AFP
Le président cubain Miguel Diaz-Canel a annoncé vendredi que les autorités allaient geler les prix des biens et des services afin de maintenir le pouvoir d'achat de la population.
Lors d'une visite dans la province de Pinar del Rio (ouest), M. Diaz-Canel a expliqué que cette mesure visait à s'assurer que la hausse des salaires qui doit entrer en vigueur en juillet améliore réellement le pouvoir d'achat des Cubains. "Nous devons à présent faire en sorte que les prix ne montent pas, parce que ce que nous voulons avec cette hausse des salaires, c'est que la population ait un meilleur pouvoir d'achat", a déclaré le président cubain.
           
Jeudi, le conseil des ministres, présidé par M. Diaz-Canel, a annoncé une augmentation salariale de 68% prenant effet en juillet pour les employés de la fonction publique, dont le salaire moyen passe ainsi de 634 pesos (26 dollars) à 1.065 pesos (44 dollars). La mesure bénéficiera à environ 1,5 million de salariés de l'Etat, dont les médecins et les enseignants.
           

"C'est le peuple qui va nous aider"

"Pour autant, nous devons veiller à ce que les prix n'augmentent pas dans le secteur d'Etat, qui est contrôlé, et nous allons aussi discuter avec le secteur privé pour que les prix ne puissent pas augmenter" dans ce secteur, a déclaré le président cubain. Selon les statistiques officielles, les prix à la consommation ont augmenté de 4,7% en 2017, un chiffre qui ne prend pas en compte les prix du secteur privé, notamment dans le domaine de l'alimentation, où ils évoluent en fonction de l'offre et de la demande.
           
"Et c'est le peuple qui va nous aider", a déclaré M. Diaz-Canel. "Là où il y aura une augmentation des prix, que les gens la dénoncent et nous discuterons". Le contrôle des prix et la hausse des salaires font partie d'une série de mesures prises par les autorités pour "surmonter la situation économique que nous avons actuellement, aggravée par la politique des Etats-Unis envers Cuba, mais cela non plus ne nous arrêtera jamais", a ajouté M. Diaz-Canel.
 
Publicité