Dans "Loin de l'amer", Jocelyne Beroard se raconte

sorties de la semaine
Jocelyn Beroard - Loin de l'amer
Jocelyn Beroard - Loin de l'amer ©Le Cherche Midi
Avec "Loin de l'amer" (Cherche-midi), la chanteuse de Kassav' nous plonge dans son intimité et dans celle du premier groupe musical antillais, voire français.

 

Loin de l’amer de Jocelyne Béroard (le Cherche-Midi, sortie 17 mars). Un soir, le groupe Kassav' se trouve au Cap-Vert. Il doit clore un festival. Et devant les craintes de certains de ses membres de voir les spectateurs s’éclipser avant leur montée sur scène, l’organisateur soutient : "Kassav' est le seul groupe à pouvoir retenir le public jusqu’au bout de la nuit." C’est la première anecdote du livre de Jocelyne Béroard qui pose comme un postulat le caractère attractif du premier groupe professionnel antillais.

Plus de 40 ans

Kassav', c’est plus de quarante ans d’activité. Et il ne viendrait à l’idée de personne de remettre en cause la réalité de leur notoriété. Loin de l’amer, le livre de Jocelyne Béroard rappelle opportunément que le seul élément féminin du groupe a pris une part plus que prépondérante dans cette réussite. À tel point, que certains producteurs télé ne voulaient qu’elle et Jacob sur leur plateau. Dans un style simple et direct, la chanteuse se raconte et raconte l’irrésistible ascension de la première formation antillaise à se vouloir professionnelle.

Une éducation à l’antillaise, c’est-à-dire avec une certaine fermeté et des principes bien arrêtés, un amour du chant qui peut s’exprimer lorsqu’elle suit ses études en métropole, une première vie de choriste avant Kassav' (le premier essai d’ailleurs n’ont pas été concluants, en revanche le second…) : on découvre tout au long de cette biographie les tribulations d’un groupe qui n’ont rien d’un long fleuve tranquille. Entre les producteurs véreux, les tournées rocambolesques en Afrique, la conquête des zéniths, la difficulté d’être femme dans une société machiste, la chanteuse nous conte par le menu les grandes étapes de sa vie et de celle de sa seconde famille musicale.

Jocelyne et Jacob

Entre les lignes, transpire aussi la profonde amitié qui la liait à Jacob Desvarieux (parti le 30 juillet dernier) le livre lui est d’ailleurs dédié tout comme à Patrick Saint-Eloi, le chanteur zouk love. Les fans de Kassav' se régaleront et les autres apprécieront de découvrir de l’intérieur par le biais de Jocelyne la vie du seul groupe français à avoir conquis l’Accor Aréna, le Stade de France et La défense Aréna.  

Loin de l'amer de Jocelyne Beroard
La chanteuse de Kassav ©Cherche-midi