publicité

[Décryptage] Clipperton, l'île française oubliée

On connaît la Guadeloupe, la Nouvelle-Calédonie ou même les terres australes et antarctiques françaises, mais on oublie souvent l'île de Clipperton. Confetti isolé dans le Nord du Pacifique, il recèle pourtant des secrets et une histoire dignes d'un roman d'aventure.

Des fous masqués sur l'atoll de Clipperton © XAVIER DESMIER / AFP
© XAVIER DESMIER / AFP Des fous masqués sur l'atoll de Clipperton
  • Par Marie Boscher
  • Publié le
On l’a appelée l’île tragique, l’île de la désolation, l’île de l’oubli, l’île mystérieuse et même… l’île au trésor. Mais son nom actuel est "île de Clipperton", d'après un flibustier anglais qui y aurait abandonné son butin au tout début du 18ème siècle.
 

Île de la Passion

Quelques années plus tard, en 1711, la France redécouvre cette petite île en forme de beignet. Michel Dubocage et Martin de Chassiron, deux marins français faisant route vers la Chine, arrivent sur l'îlot un Vendredi saint. Ils choisissent donc de le nommer "île de la Passion", en souvenir des dernières heures de la vie du Christ.
 
Route suivie par Michel Dubocage et Martin de Chassiron dans leur voyage pour la Chine. © C. Jost / CEGUM
© C. Jost / CEGUM Route suivie par Michel Dubocage et Martin de Chassiron dans leur voyage pour la Chine.
 

Isolée du monde

Située à environ 1000 km de l’ouest du Mexique, à 4000 km au nord d’Hiva Oa en Polynésie française et à près de 13 000 km de Paris, Clipperton est une des îles les plus isolées au monde.
 

Jean-Louis Étienne, explorateur, y a mené une expédition en 2005 pendant 4 mois pour étudier cet ilôt particulier. Il décrit une île "inhabitée, difficile d'accès", avec "un récif corallien tout autour".  Mais depuis sa découverte, elle est l'objet de nombreuses convoitises.
 

Un territoire disputé

En premier lieu, le Mexique voisin qui a longtemps estimé que la souveraineté de l'île devait lui revenir du fait de la position géographique de l'île.
 

Nous y avions surtout un intérêt scientifique, étant donné la localisation de l’île qui se trouve à mi-chemin entre les îles Galapagos et les îles Revillagigedo qui appartiennent au Mexique. Du point de vue écologique c’était extrêmement intéressant.
- Viviane Solis, biologiste à l'université de Mexico


Résultat, même s'il reconnaît officiellement la souveraineté française en 1959, le Mexique garde toujours un œil sur Clipperton.
 

Biosphère unique

Véritable terrain de jeu pour les scientifiques, Clipperton abrite environ 100 000 fous masqués et 1 million de crabes terrestres.
 
Des crabes terrestres et des fous masqués sur l'île de Clipperton. © C. Jost / Clipperton.fr
© C. Jost / Clipperton.fr Des crabes terrestres et des fous masqués sur l'île de Clipperton.

Tout ce petit monde est installé sur une couronne de 2 km2, composée de détritus coralliens, avec un rocher volcanique qui culmine à 29 m. Au milieu de ce presqu’atoll, on trouve le plus grand lagon d’eau douce sur Terre. Enfin dans ce désert au mileu du Pacifique, hormis une cocoteraie, le décor n'est pas très vert.
 

Il n’y a pas une grande diversité végétale, c’est une végétation typique marécageuse où on a les eaux du lagon qui viennent inonder régulièrement ces endroits. (…) Si la végétation existe encore c’est qu’il n’y a pas de crabes. Ces crabes terrestres qui ont dévasté toute l’île et qui est devenue un désert pour ce qui concerne la couronne.
- Christian Jost, géographe

 

Les oubliés de Clipperton

Un naufragé aurait bien du mal à survivre à Clipperton : l'eau est imbuvable, la chair des crabes est toxique, l’océan infesté de requins... Au début du XXème siècle, certains en font l’amère expérience.

Alors que la France a totalement oublié qu'elle possédait ce territoire et que les Etats-Unis en profitent pour se servir en guano produit par les oiseaux marins et qui permet la fabrication d'engrais très efficaces, le Mexique s'insurge et demande un arbitrage international au roi d'Italie et à la Cour internationale de La Haye. Dans le même temps, le pays envoie en 1907 une garnison militaire sur Clipperton, commandée par le capitaine Ramon Arnaud. 
 
Le capitaine Ramon Arnaud, envoyé sur Clipperton en 1907. © Source : clipperton.fr
© Source : clipperton.fr Le capitaine Ramon Arnaud, envoyé sur Clipperton en 1907.

Manque de pot, la Première Guerre mondiale éclate et le président mexicain est renversé par une révolution. Le bateau de ravitaillement ne vient plus. Les soldats, leurs femmes et leurs enfants sont littéralement abandonnés sur Clipperton. Petit à petit, le groupe, qui ne se nourrit plus que de noix de cocos et de fous masqués, est décimé par le scorbut. L'île est de plus exposée aux cyclones, ce qui complique les conditions de survie. Enfin, les quelques tentatives de départ en barque se soldent par des naufrages ou pire, par des attaques de requins.

En 1917, il ne reste plus qu'un homme, Victoriano Alvarez, gardien du phare, trois femmes et des enfants. Alvarez s’autoproclame roi de Clipperton et fait vivre un véritable calvaire aux survivantes. Mais le 17 juillet, elles l’assassinent à coup de pelle. Ironie du sort, le lendemain, un navire américain accoste sur Clipperton et sauve les derniers rescapés. 
 
Les survivantes de Clipperton, à leur arrivée à Acapapulco en 1917, après plus de dix ans sur Clipperton. © DR
© DR Les survivantes de Clipperton, à leur arrivée à Acapapulco en 1917, après plus de dix ans sur Clipperton.
 

Pollution

Depuis, l’archipel est inhabité mais il subit quand même la pollution et les effets de l'activité humaine sur Terre. En 2005, Jean-Louis Étienne et son équipe y ramassent 5 tonnes de déchet plastique.
 

Clipperton est un échantillon qui n’est pas plus préservé que le reste. C'est une toute petite épuisette sur l’Océan mais elle est pleine de tout ce qui s’échoue et qui flotte. Cela donne une idée de ce qu’on déverse dans l’Océan.
- Jean-Louis Étienne, explorateur


Pour préserver cet atoll perdu, le député du Tarn Philippe Foliot préconisait en 2016 d’y installer une base permanente. Seule île française du Pacifique Nord, elle bénéficie d’une zone économique exclusive de 435 000 km2. Un immense domaine de pêche où vivent des centaines de milliers de thons... peut-être le véritable trésor de l’île de la Passion.

Retrouvez le décryptage signé Marie Boscher, Gilles Dagneau, Philippe Champenois et Armell Le Gall : 
Clipperton, l'île oubliée

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play