publicité

Demandes d'asile : la Guyane porte d'entrée des Haïtiens

En 2017, 5744 Haïtiens ont déposé une demande d'asile en France. Des dossiers principalement traités en Guyane. Des chiffres tirés du rapport d'activité de l'office français de protection des réfugiés et apatrides(OFPRA) rendu public lundi 9 avril. 

© Préfecture de la Guyane
© Préfecture de la Guyane
  • la 1ère avec l'AFP
  • Publié le
C'est un "cap symbolique" qu'a franchi la France l'an dernier. En 2017, 100755 personnes ont demandé l'asile, soit une hausse de 17,5% par rapport à 2016. Des chiffres publiés lundi par l'Office français de protection des réfugiés et apatrides (OFPRA). 

Principale leçon du rapport annuel de l'OFPRA : la demande de ressortissants albanais a bondi. En un an, les dossiers des primo-demandeurs albanais ont augmenté de près de 66%. Une hausse plus importante que celle observée pour des pays en crise comme l'Afghanistan ou la Syrie.

Haïti, 3ème nationalité des primo-demandeurs d'asile

Haïti se classe à la 3ème place des pays d'où proviennent les demandeurs d'asile. 4939 Haïtiens ont déposé un dossier pour la première fois en 2017. Un nombre quasi stable par rapport à 2016 (+0,2%). Si l'on prend en compte les réexamens, les réouvertures et les mineurs accompagnants, le nombre de 5744 demandes est atteint.

La majorité des demandeurs demeure des personnes victimes de violences émanant d'individus masqués et armés (...) D’autres demandeurs évoquent un risque d’atteintes graves ou de persécutions en cas de retour en Haïti en raison de jalousies ou de conflits fonciers impliquant parfois des membres du pouvoir. Beaucoup de femmes font état de violences, de sévices, d’agressions sexuelles ou de viols du fait du climat de violence persistant

- Rapport annuel de 
l'OFPRA 


"Un climat social très tendu" après l'élection présidentielle et des conditions de vie aggravées par le passage de l'ouragan Matthew en 2016 demeurent dans le pays.

La Guyane : terre d'accueil des Haïtiens

 "La grande majorité des demandes haïtiennes est actuellement enregistrée en Guyane". 88,9% des dossiers déposés en Guyane l'an dernier concernaient des Haïtiens. Ils représentaient 48,3% des premières demandes de protection en Guadeloupe.

Le début de l'année 2018 est marqué par un "ralentissement de la demande haïtienne", a indiqué Pascal Brice, le directeur de l'office français de protection des réfugiés et apatrides.

La demande d'asile Outre-mer

En outre-mer, la demande d'asile reste stable. 6165 dossiers de primo-demandeurs ont été déposés l'an dernier contre 6091 en 2016. "Les départements français d'Amérique (Guyane, Guadeloupe, Martinique) concentrent 90,7 % du total des premières demandes outre-mer, dont près de 90 % dans le seul département de la Guyane, où la demande
a quadruplé depuis 2015
", précise l'OFPRA. Pour offrir une présence continue sur place, l'Office a ouvert une antenne à Cayenne en septembre 2017. Dix agents y travaillent. 

Dans l'océan indien, "les demandes d’asile en provenance des Comores ont formé en 2017 la majeure partie des demandes déposées à Mayotte (43,5 %). L'île "a également reçu de nombreuses demandes de ressortissants de la République démocratique du Congo (19,7%) ainsi que du Burundi (13,1% et du Rwanda (13,1%)", selon l'OFPRA.

Le rapport est rendu public juste avant l'examen à l'Assemblée nationale d'un projet de loi controversé "asile-immigration".

Le rapport d'activité de l'OFPRA à lire ici:





Sur le même thème

  • Haïti

    Haïti annonce un nouveau gouvernement pour sortir de la crise

    Le nouveau gouvernement haïtien, dont la composition a été rendue publique mercredi soir, a pour lourde mission d'apaiser le climat socio-économique, toujours tendu après les trois jours d'émeutes qui, en juillet, avaient poussé le Premier ministre à la démission.
     

  • Haïti

    Haïti : mobilisation citoyenne contre la corruption

    Plusieurs centaines de personnes ont manifesté vendredi à Port-au-Prince, après qu'un appel à la mobilisation a été lancé sur les réseaux sociaux pour dénoncer la corruption et la gestion opaque des fonds prêtés à Haïti par le Venezuela depuis plus d'une décennie.
     

  • Haïti

    Haïti : Jean Henry Céant désigné Premier ministre

    Le président haïtien Jovenel Moïse a annoncé dimanche avoir choisi comme Premier ministre Jean Henry Céant, un notaire de 61 ans, après la chute du gouvernement Lafontant victime de manifestations.
     

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play