outre-mer
territoire

Le député Philippe Dunoyer demande au gouvernement un assouplissement des conditions d'attribution des bourses

politique
Philippe Dunoyer
©ALAIN JOCARD / AFP
Philippe Dunoyer, député UDI indépendants de Nouvelle-Calédonie, demande à la ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation d'assouplir les conditions d'attribution des bourses aux familles des étudiants calédoniens. 
Ce mardi après-midi à l'Assemblée nationale, le député de Nouvelle-Calédonie, Philippe Dunoyer, a attiré l'attention de Frédérique Vidal, la ministre de l'Enseignement supérieur, sur la situation des parents des étudiants qui ne bénéficient pas des bourses. En Nouvelle-Calédonie, le niveau de vie est un peu plus élevé qu'en métropole et beaucoup dépassent les plafonds d'éligibilité. 

En métropole, 38% des étudiants sont bousiers, ils ne sont que 27% en Nouvelle-Calédonie. c'est deux fois moins qu'en Martinique et trois fois moins qu'à Mayotte.
 

Les familles calédoniennes excluent de l'attribution des bourses ne disposent pas d'un pouvoir d'achat deux à trois fois supérieur à celui des habitants des Outre-mer.
Philippe Dunoyer, député de Nouvelle-Calédonie


Et le députe de rappeler que, "les Calédoniens doivent faire face à un coût de la vie élevé sur un territoire où se loger, se nourrir ou se connecter coute 70% de plus qu'en métropole."

L'an passé, 600 étudiants n'ont pas été admis pour recevoir une bourse. Pour le député, ces étudiants sont victimes de la double peine puisque, indique-t-il, "ils n'ont pas pu bénéficier de la prise en charge de leur billet d'avion au titre de la continuité territoriale, parce qu'elle est réservée aux étudiants boursiers." 

La question de Philippe Dunoyer et la réponse de Frédérique Vidal, ministre de l'Enseignement supérieur: 
Publicité