Des timbres collectors pour promouvoir la biodiversité ultramarine

écologie
Le collector de La Réunion est disponible dès le 16 septembre dans les bureaux ultramarins. ©La poste Outre-mer
Un timbre collector dédié à la biodiversité réunionnaise sera mis en vente dans les prochains jours, par La Poste. C'est le dernier d'une édition spéciale de huit timbres sur la faune et la flore ultramarine. Ceux de la Guadeloupe, de la Martinique, de la Guyane et de Mayotte ont été édités en juillet. Objectif de cette collection : sensibiliser à l'environnement.

"En Outre-mer, on a la chance d'avoir une biodiversité exceptionnelle en termes de faune et de flore et pour chacun de nos territoires." Thérèse Le Frapper, responsable directrice de l'expérience client pour La Poste d'Outre-mer, est à la tête du projet des cinq collectors de huit timbres qui mettent en valeur la biodiversité de la Guadeloupe, de la Martinique, de la Guyane, de Mayotte et de La Réunion. Pour ce dernier territoire, les timbres seront officiellement présentés au public, sur place, le 16 septembre prochain. 

Le collector de la Guadeloupe est disponible depuis le 1er juillet. ©La poste Outre-mer

Faune et flore 

Une raie manta sur le collector de Mayotte, un papillon morpho sur celui de la Guyane; du roucou, un iguane ou une tortue pour la Guadeloupe, la Martinique et La Réunion. Sur chaque timbre de chaque collector, une espèce animale ou végétale emblématique du territoire est représentée.

Sur le collector de Mayotte, on retrouve une raie manta. ©La poste Outre-mer

"Le collector de La Réunion se démarque des autres parce que ce sont des dessins d'enfants", pointe du doigt la responsable de La Poste. Des petits artistes d'une école primaire de Saint-Leu ont illustré les huit timbres. Avec différentes couleurs, ils ont représenté un dauphin, des poissons et une plage, entourés de déchets plastiques. 

On voit qu'il y a de la pollution sur les dessins. Les enfants mettent en avant qu'il faut trouver un monde meilleur pour continuer à vivre.

Thérèse Le Frapper

Ces illustrations ont été confectionnées lors d'ateliers avec Project Rescue Ocean, une association qui sensibilise le grand public sur l'état de la mer et des océans. 

La balbuzard pêcheur, le héron vert, le dauphin tacheté sont représentés sur le collector de la Martinique. ©La poste Outre-mer

En Guadeloupe, c'est l'Institut guadeloupéen d'études et de recherches ornithologiques de la Caraïbe ainsi que l'Association pour les plantes médicinales et aromatiques de la Guadeloupe qui ont aidé La Poste à penser les timbres.

En Martinique, c'est la Sepanmar, la Société pour l'Étude, la Protection, et l'Aménagement de la Nature de l'île, alors qu'à Mayotte et en Guyane, ce sont respectivement, le GEPOG, le Groupe d'étude et de protection des oiseaux en Guyane et ATOLL, l'Association territoriale pour l'observation du littoral et du lagon. Toutes ces associations ont pour but de préserver l'environnement.

Un des timbres du collector de la Guyane est une photographie d'un papillon morpho. ©La poste Outre-mer

Sensibiliser aux enjeux de la biodiversité 

Ce projet s'inscrit dans un cheminement de transition écologique et énergétique instauré par La Poste. "Notre société est dans une démarche d'amélioration de nos impacts environnementaux. La biodiversité en fait donc partie", explique l'employé. La Poste met donc en avant la richesse des territoires d'Outre-mer : des écosystèmes à protéger. 

Les collectors sont disponibles dans les bureaux de poste des territoires concernés, dans la boutique du Carré d'Encre dans le 9e arrondissement de Paris et sur le site internet