Disparition de Tonton David : hommage des Outre-mer à une figure du reggae en France

hommage
Tonton David
Tonton David en 1999 à l'Olympia, à Paris, lors de la 14e édition des Victoires de la Musique. ©PIERRE VERDY / AFP

La mort brutale de Tonton David, artiste réunionnais et figure du reggae en France, a suscité de nombreuses réactions. Outre-mer, des artistes et personnalités ont salué sa mémoire à travers des hommages sur les réseaux sociaux. 

Les hommages à Tonton David sont unanimes, il était un "vrai talent" qui a fait "rentrer le reggae dans la culture populaire française". Disparu brutalement à l'âge de 53 ans, ce natif de La Réunion avait cartonné dans les années 90 avec le hit Chacun sa route, utilisé pour la bande originale du film à succès Un indien dans la ville. Il s'était précédemment fait connaître par le titre Peuples du monde avec un clip réalisé par Mathieu Kassovitz. "David Grammont alias Tonton David aura donné une voix et plusieurs classiques au reggae français" a tweeté la Fondation pour la mémoire de l'esclavage, en repostant ce clip.


C'est aussi cet aspect de sa carrière qu'a choisi de saluer le ministre des Outre-mer Sébastien Lecornu : "Sa voix à fait entrer le reggae dans la culture populaire, elle a fait vibrer et danser toute une génération de Français".


Véritable figure du reggae en France, Tonton David avait des liens forts avec de nombreux artistes ultramarins. Parmi eux, le Guadeloupéen Nuttea qui a été l'un des premiers à annoncer le décès de Tonton David sur Internet. Ils avaient évolué ensemble avec le soundsystem High Fight International. "R.I.P. mon ami", a-t-il sobrement posté sur ses réseaux sociaux avec quelques archives photos. 


C'est aussi avec une photo de jeunesse que Doc Gyneco a rendu hommage à l'artiste disparu. On y voit le chanteur guadeloupéen en tenue de foot aux côtés de Tonton David, dans un stade de Créteil en région parisienne. En 1997, tous deux avaient repris ensemble le titre de Julien Clerc, Melissa, et avaient participé à un concert de ce dernier. 

 

Claudy Siar a lui aussi tenu à rendre hommage à son ami Tonton David. L'animateur guadeloupéen de Couleurs tropicales sur RFI se souvient du Blues des racailles, de "son énergie totalement nouvelle". "Beaucoup de gens se sont inspirés de son reggae made in France et les Outre-mer". Pour Claudy Siar, Tonton David était un precurseur au "charisme exceptionnel". Il répond à Christopher Faleyras.

►Claudy Siar


D'autres hommages de personnalités fleurissent sur les réseaux sociaux. Christine Kelly, journaliste d'origine guadeloupéenne, confie avoir fait de ses paroles "chacun sa route, chacun son chemin, chacun son rêve, chacun son destin" son "leitmotiv" au qutoidien. "À La Réunion comme partout, nous disons merci", a tweeté Stéphane Bijoux, député européen d'origine réunionnaise, saluant "un Réunionnais militant pour le respect".


Député européen d'origine réunionnaise lui aussi, Younous Omarjee s'est interrogé sur le manque d'hommage de la part du ministère de la Culture.

Les enfants de Tonton David, décédé mardi, ont lancé une cagnotte Leetchi pour financer ses funérailles et la sortie d'un album posthume. La cagnotte s'appelle "Pour le départ de Tonton David" et l'album se nommera "Un job ou un bizz". A peine postée mercredi après-midi, la cagnotte avait récolté déjà plus de 3.000 euros.

Les Outre-mer en continu
Accéder au live