DOCU. Aristide Ollivier, l'un des derniers pêcheurs de morue au large de Saint-Pierre et Miquelon

histoire saint-pierre (spm)

"Celui qui pêchait la morue " de la série "Vos photos, notre histoire " nous embarque vers une période révolue : celle des campagnes de pêche à la morue au large de Terre-Neuve. Aristide Ollivier fut l’un des derniers à pratiquer cette pêche et à faire escale à Saint-Pierre et Miquelon. 

A partir de 1923, Aristide Ollivier est capitaine de navire. Il pêche la morue au large de Terre-Neuve, dans l’Atlantique Nord. Parti de mars à septembre, il passe plus de la moitié de l’année en mer. Au fil de ses campagnes, il noue des liens forts avec Saint-Pierre et Miquelon, alors base arrière pour les bateaux français en pêche sur les bancs de Terre-Neuve. 
Rien ne prédestinait Aristide Ollivier à devenir marin hormis le fait qu’il a toujours aimé la mer. Il débute comme mousse et fait son premier embarquement à Saint-Pierre et Miquelon puis il gravit tous les échelons jusqu’à devenir capitaine. Embauché par une grande compagnie  "La morue française" armée à Saint-Pierre et Miquelon, il commandera deux grands navires durant sa carrière : le Navarin et le Zaz piakbat.

Vos photos,notre histoire. Celui qui pêchait la morue
Aristide Ollivier, jeune capitaine ©Bonne Compagnie

Un témoignage iconographique exceptionnel

A partir de 1923, Aristide Ollivier est capitaine de navire. Il pêche la morue au large de Terre-Neuve, dans l’Atlantique Nord. Parti de mars à septembre, il passe plus de la moitié de l’année en mer. Il fallait un mois pour rejoindre les bancs de Terre-Neuve. Pour passer le temps, Aristide Ollivier peignait et faisait des photos avec son petit appareil Kodak à soufflets. Il a laissé ainsi un témoignage unique sur la vie de ces marins en mer comme à terre. 

Des liens forts avec Saint-Pierre et Miquelon

Au fil de ses campagnes, il noue des liens forts avec Saint-Pierre et Miquelon, alors base arrière pour les bateaux français en pêche sur les bancs de Terre-Neuve. La pratique voulait qu’en milieu de campagne, les terres-neuvas aillent livrer leur première pêche à Saint-Pierre et Miquelon et c’était aussi l’occasion de renouveler les vivres. Ces quelques jours d’escale, rares moments de détente pendant une campagne, ont aussi été pour Aristide Ollivier autant d’occasions de tisser des liens avec les habitants de l’archipel.

Vos photos,notre histoire. Celui qui pêchait la morue
Alain Ollivier évoque l'histoire de son père ©Bonne Compagnie

 

Une fin de carrière insolite 

Après sa carrière de marin, une nouvelle aventure se profile pour Aristide Ollivier. La Warner lui propose de jouer son propre rôle. Il reprend alors les commandes d’un voilier avec comme partenaire Grégory Peck dans  "Capitaine sans peur"  mais aussi Burt Lancaster dans "Le pirate rouge"

Vos photos,notre histoire. Celui qui pêchait la morue
Aristide Ollivier et Grégory Peck sur le tournage de "Capitaine sans peur", réalisé par Raoul Walsh ©Bonne Compagnie

Retrouvez sur le portail des Outre-mer les autres documentaires de la collection "Vos photos, notre histoire".

Écriture : Marion Baillot et Stéphanie Colaux
Réalisation :  Stéphanie Colaux 
Production : Bonne Compagnie
Durée : 13 min - 2021