DOCU. Café calédonien, l'alchimie d'un pays

agriculture
Sur les traces du café calédonien, à travers l’histoire d’Erick Goujon, un Calédonien qui mêle son savoir-faire acquis à l’international à celui des anciens. ©Latitude 21 Pacific
À l'occasion du Salon International de l'Agriculture de Paris, partons sur les traces du café calédonien, à travers l’histoire d’Erick Goujon, un Calédonien de 40 ans qui mêle son savoir-faire, acquis à l’international à celui des anciens, afin de produire et d’exporter un café très haut de gamme.

Le café est la marchandise la plus échangée au monde, après le pétrole. Il est au cœur de ce documentaire inédit, sujet et occasion de récit d’une véritable aventure humaine. Dans ce film, Erick Goujon va à la rencontre des producteurs en brousse et en tribu, sur les traces de ceux qui ont été les acteurs majeurs d’une filière locale plébiscitée dans le monde.

Café calédonien
Grains de café ©Latitude 21 Pacific

Un voyage initiatique à travers ses origines

Comme moi, mon grand-père, mon arrière et mon arrière-arrière-grand-père étaient agriculteurs. J’ai grandi les mains dans la terre, les pieds dans la paille, et quelle fierté serait-ce un jour de valoriser leurs cultures, leurs terres, et de partir en quête initiatique

Erick Goujon

Erick Goujon descend à la fois de colons caféiculteurs et de cultivateurs kanaks. Il a grandi dans les cerises de café de ses grands-parents dans la vallée de Tchamba, en Nouvelle-Calédonie. Les événements qui secouent la Nouvelle-Calédonie, entre 1984 et 1988, contraignent sa famille à abandonner leur plantation. À sa majorité, il quitte le Caillou pour étudier et voyager à travers le monde. Mais la passion pour la culture du café reste intacte. De retour en Nouvelle-Calédonie avec une solide formation en caféiculture et en transformation du précieux grain, Erick Goujon décide de reprendre  le flambeau de ses aïeuls et de créer un café d'excellence exportable.

Café calédonien, l'alchimie d'un pays
Erick Goujon, en pleine torréfaction ©Latitude 21 Pacific

Un voyage dans l’histoire de la Calédonie à travers un angle original

Beaucoup de Calédoniens ignorent que leurs ancêtres ont peut-être débarqué en Calédonie pour planter du café. De l’introduction du café sur la Grande Terre, qui remonte aux origines mêmes de la colonisation, au café favori de Winston Churchill qui a gagné de nombreux prix internationaux dans les années 1920 et 1930, le café calédonien est évoqué sous tous les angles, économiques et culturels compris.  

Un regard contemporain sur une culture ancestrale

 "Café calédonien, l'alchimie d'un pays" se fait l’écho du respect des anciens, ancré dans la culture calédonienne et kanak, inhérente à l’éducation d’Erick. "Ce film, c’est aussi rendre hommage au travail des anciens, perpétuer la culture café qu’ils ont initiée tout en l’adaptant à notre société contemporaine industrialisée, connectée et mondialisée ", indique Aurélie Macedo, la réalisatrice du documentaire. 

Café calédonien, l'alchimie d'un pays
Erick et sa compagne chez Jehudit de la tribu de Napoemien - Poindimié ©Latitude 21 Pacific

Erick Goujon fait partie de cette nouvelle génération, engagée, de producteurs prêts à prendre la relève. Au moment où l’on parle d’autosuffisance alimentaire dans le pays, en matière de fruits et de céréales, comment ne pas penser au café, l’une des denrées les plus consommées dans le monde, y compris par les Calédoniens ?

Réalisation : Aurélie Macedo
Production : Latitude 21 Pacific & France Télévisions
Durée : 52 min
Inédit
© 2021