DOCU. "Tahiti, une reine en héritage" : le fabuleux destin de la reine Pōmare IV

documentaire
Ce documentaire raconte pour la première fois la trajectoire d’une femme (d)étonnante : Pōmare IV. Une reine tahitienne souvent comparée à son homologue contemporaine Queen Victoria, qui, comme elle, a régné plus d’un demi-siècle. De nombreuses personnalités polynésiennes témoignent de l’apport de la reine Pōmare IV dans de multiples sphères.

Ce documentaire consacré à la reine tahitienne Pōmare IV,  brise de nombreux clichés. Pour une fois Tahiti n’est pas simplement réduite à ses eaux turquoises et à ses atolls, mais donne l’aperçu d’un pan d’Histoire mal connu, où se côtoient Napoléon et Moby Dick sur le canevas de la mémoire et de la culture polynésienne.

Sur les traces du passé

Ce film donne la parole à des Polynésien.ne.s pour qu’ils se (ré)approprient leur Histoire. Les réalisateurs ont pu en particulier pénétrer la “maison de la reine” à Papeete : une ancienne demeure de style coloniale au parquet grinçant et à la façade bâchée ayant appartenu à la nièce de Pōmare IV. Privée et interdite d’accès, elle abrite les derniers vestiges de la reine. Le gardien de cette maison, extrêmement touchant, évoque l’émotion de s’immerger dans ce riche passé.

La première fois où j’ai ouvert la porte, je n’en ai pas cru mes yeux.

Verona, gardien Maison de la Reine

Portrait d'une reine au fort tempérament 

Avec ce récit de la reine Pōmare c’est toute une période d’impérialisme que nous traversons : du puritanisme exporté par les missionnaires anglais aux ravages de la guerre franco-tahitienne. Nous découvrons à quel point cette reine a été un étendard au XIXe siècle, non seulement dans le Pacifique Sud mais aussi dans les capitales européennes.

Nous découvrons une femme qui avec le temps va apprendre à faire de la politique, à jouer de son pouvoir. Mais le film lève aussi le voile sur une jeune reine qui aime la vie, les plaisirs de la cour, qui peut être aussi capricieuse, frondeuse que libre.

C’est une femme qui sait cogner quand il faut.

Tiare Teote, styliste

Des témoignages précieux 

Pour témoigner de l’apport de la Reine Pōmare IV dans de multiples sphères, de nombreuses personnalités polynésiennes : l'étonnante danseuse Marguerite Lai, l'érudite anthropologue Simone Grand, l’activiste et héritier Joinville Pōmare, l'ethnologue Alexandre Juster. Des intervenants à l’image de la reine Pōmare : libres d’esprit, savoureux, directs.

Tahiti, une reine en héritage
Photo de la reine Pōmare IV jeune ©Galaxie

Réalisation Fabrice Gardel et Alexia Kingler

Production Galaxie 

Durée  52 min - 2022

La dernière Reine de Tahiti
Affiche du téléfilm "La dernière Reine de Tahiti" ©GMT Productions, pacific Tv productions

Il est également possible de voir ou revoir le téléfilm "La dernière Reine de Tahiti" en cliquant ICI.

Découvrez ce film qui retrace la vie de la reine Pōmare IV durant la période comprise entre 1828 et 1845. Une histoire reconstituée qui met en avant la singularité de la personnalité d'Aimata Pōmare, dernière reine ayant régné sur le territoire polynésien. 

Au royaume des lagons, la coutume veut que seuls les hommes puissent devenir rois. La jeune Aimata Pomare va briser cette loi. Face à l'hostilité de ses semblables, menacée par la convoitise de l'Angleterre et de la France, cette jeune princesse tahitienne tentera de sauver ses traditions et son peuple afin de lui offrir un destin. Alors que rien ne la destinait à devoir régner, elle a su apprendre à s'imposer dans un milieu d'hommes et malgré des défaites et des sacrifices, réussir à négocier et préserver l'intérêt de son peuple. C'est ainsi qu'elle deviendra la dernière reine de Tahiti et fera la paix avec la France.

Réalisation Adeline Darraux

Avec : Tuhei Adams (Reine Aimata Pomare IV), Bernard Le Coq (Pritchard), Alexia Barlier (Miss Madison), Terrence Telle (Ariifaaite), Thierry Godart (Bruat), Eddy Kelly (Teva), Teiva Manoi (Chef Tati), Lee Rurua (Mahana), Sam Chemoul (John Darling)