outre-mer
territoire

Double peine pour un jeune polynésien handicapé à Montpellier

handicap
handicap : la double peine d'un jeune polynésien à Montpellier
Lévy, 20 ans, tétraplégique depuis 3 ans suite à un accident en mer. ©Association "Tuapo à Lévy"
Son histoire avait bouleversé la Polynésie. A 20 ans, Lévy était resté paralysé des membres après un plongeon raté il y a 3 ans. Malgré son handicap, il poursuit son rêve: devenir concepteur de jeux vidéos à Montpellier. Mais sur place il se heurte à une difficulté majeure: trouver un logement.
 
L'épicerie, à quelques centaines de mètres de son logement provisoire, est accessible en fauteuil roulant.  A Montpellier Lévy retrouve des activités perdues depuis l'accident qui l'a rendu tétraplégique il y a 3 ans. Ici, il peut se promener au centre commercial, situé au pied de son campus et à seulement 5 minutes de son AirBNB. Un appartement adapté, où il peut circuler en fauteuil sans difficultés.  

Je ne me sens pas enfermé comme chez moi à Tahiti... ce n'était vraiment pas adapté
Lévy  (Etudiant polynésien)

 

Le compte à rebours est lancé

Sa grand mère, qui a tout quitté pour l'accompagner dans son aventure le dit transformé. Mais ce logement saisonnier est hors de prix: 1600 euros par mois. A ce rythme, ils ne pourront pas rester plus de trois mois. Depuis leur arrivée en septembre, les deux polynésiens ont enchaîné les visites. Impossible de trouver un appartement proche du campus, parfaitement adapté à la vie en fauteuil roulant. 

Autre problème: beaucoup de bailleurs exigent un garant résidant dans l'Hexagone. C'est la double peine pour ce jeune venu tout droit de Polynésie. Il lance alors un appel sur les réseaux sociaux à toute personne ayant vent d'un logement adapté à louer quartier Antigone à Montpellier. Loyer maximum: 1100 euros. 
 

 



 
Publicité